Pourquoi a-t-on décidé de vivre en camion aménagé ? (VanLife)

par | Récits

Bienvenue sur objectif-vie-en-van.com ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute recevoir nos conseils et nos inspirations gratuitement dans votre boite mail : cliquez ici pour recevoir gratuitement tous nos conseils ainsi que notre eBook « Vanlife Starter Pack » en bonus.

Est-ce qu’on a toujours rêvé de vivre en camion aménagé ? Est-ce que la vanlife a été pour nous un véritable choix de vie ? Qu’est-ce qui se cache véritablement derrière cette décision ?

En fait, beaucoup de choses sont responsables de cette envie d’évasion. 

Dans cet article, on a envie de vous partager tout ça. Un peu comme si on reprenait la mode du blogging de 2005 ; quand les gens racontaient leur vie sur des Skyblog 😉.

On va vous partager :

  • Ce qui a déclenché en nous l’envie de sillonner les routes de France, d’Europe et d’ailleurs ;
  • La naissance du projet “Objectif vie en van” ;
  • Tout ce qui s’est passé depuis l’achat d’Hermès, notre tout premier fourgon aménagé, en octobre 2021 ;
  • Ce qui nous attend dans les prochains mois (années ?) ;

Pourquoi cette envie de partir ?

L’origine

Avec Johanna, on s’est rencontré alors qu’on avait seulement 14 ans. Depuis, on ne se lâche plus ; on a les mêmes idées, les mêmes envies et les mêmes aspirations.

Comme beaucoup de personnes, on aime le voyage (super, ultra original). C’est donc assez tôt qu’on a commencé à voyager en France.

Au début, on partait à pied dans des chemins à côté de chez nous. 

Rapidement on a voulu aller plus loin, alors on a pris le train en France, en Belgique, en Allemagne, en Tchéquie, en Slovaquie, en Autriche, en Hongrie, en Croatie, en Slovénie, en Italie… bref, un peu partout.

C’était bien, mais on n’était pas encore assez libre. En effet, une fois qu’on monte dans un train, on est obligé de suivre les rails jusqu’à destination.

Très rapidement (ou pas en fonction du point de vue de certaines personnes), on a eu notre permis. Et c’est là que tout a réellement commencé.

Les premiers voyages en voiture

On a la chance d’habiter en Normandie et d’être assez proche de la mer. 

Autant vous dire que d’Ouistreham au Touquet-Paris-Plage (qui n’est pas en Normandie d’ailleurs), on connait chaque centimètre de la côte.

Même si on adore notre belle Normandie, il nous est arrivé de la troquer contre le sud, la côte ouest, la montagne et tout un tas d’autres endroits dans la France profonde.

Notre spécificité ? Ne jamais prendre les autoroutes !

On a toujours aimé prendre notre temps pour que le voyage soit le plus long possible.

Et c’est là qu’on a découvert notre passion pour trouver les chemins les plus improbables. On ne sait jamais où on est, mais on arrive toujours à destination.

Comment on a découvert la VanLife ? (vie en van, vie en camion, vie en camping-car, etc.)

Pinterest est notre réseau social de prédilection. D’ailleurs, nous avons une page sur laquelle nous publions régulièrement. Pour nous suivre, c’est par ici !

Il y a quelques années, on s’en servait uniquement pour trouver des idées de coins perdus en France à explorer en voiture.

Un jour, l’algorithme a décidé de nous montrer une photo d’un fourgon aménagé. 

Sur la route, on a croisé beaucoup de camping-cars. On savait que des personnes achetaient ce type de véhicule pour les vacances. 

En revanche, quand on a vu cette photo de fourgon aménagé, ça a été comme une révélation. On serait bien incapable de vous dire ce que c’était comme véhicule, mais en tout cas, il avait été aménagé à la main.

On l’a enregistré dans un tableau en se disant : “Sympa l’idée”.

Ensuite, Pinterest nous en a proposé d’autres des comme ça. De fil en aiguille, on a découvert que des personnes vivaient à l’année dans des fourgons aménagés.

Ça a provoqué en nous un sentiment de liberté indescriptible. Nous qui avons toujours aimé les voyages en voiture, on a découvert que pour certaines personnes, c’était carrément un mode de vie.

On s’est juré qu’on ferait ça un jour et on a continué d’enregistrer des épingles (les “images” de Pinterest) de vans aménagés pendant un peu plus de 4 ans. Tout en continuant de voyager en voiture bien évidemment.

Les lecteurs de cet article ont également lu : Les meilleures chaines Youtube sur la vie en van

Qu’est-ce qui nous plaît dans la vie en van ?

On ne sait pas vraiment ce qui nous attire dans ce mode de vie. Mais on va tout de même essayer de mettre des mots dessus :

  • Avoir un chez-soi partout ;
  • Être plus proche de la nature ;
  • Ne pas être et ne pas faire comme tout le monde ;
  • Dépenser moins ;
  • Découvrir plus ;
  • La possibilité d’aller à droite, à gauche, tout droit ou à reculons… la liberté géographique quoi ;
  • Le fait d’emmener notre maison avec nous ;

La naissance du projet “Objectif vie en van”

En 2021, on s’est dit qu’il était temps pour nous de concrétiser ce projet. On était en pleine formation pour devenir Blogueur professionnel (si si, c’est un vrai métier) et on s’est dit que notre blog porterait sur le sujet de la vie en van :

L’objectif de ce blog est vraiment de documenter la vie dans un véhicule de loisir

Au moment où nous avons lancé ce projet, on regardait beaucoup de vidéos, on lisait des articles et des livres, mais on n’avait pas vraiment d’expérience dans la vie en van. On n’avait pas non plus de budget pour acheter un fourgon et pour l’aménager. 

C’est donc tout naturellement qu’on a pris la décision d’aménager notre voiture pour parcourir la France :

Ce voyage a été une réussite et il a confirmé une chose : la vanlife est définitivement faite pour nous.

On a continué de produire du contenu sur le blog, on a lancé notre chaîne YouTube (malgré une grande timidité) et on a même lancé un podcast

Bref, notre objectif et de documenter la vie en camion aménagé et plus particulièrement ; NOTRE vie en camion aménagé.

En effet, c’est un mode de vie que chacun est libre de vivre à sa manière. Ainsi, les conseils que nous donnons ne sont pas forcément bons à prendre pour tout le monde.

En fait, ce qu’on souhaite par dessous tout, c’est partager notre façon de vivre la chose. On cherche à inspirer au même titre qu’on s’est laissé faire inspirer.

6 mois après le lancement du blog et 2 mois après notre voyage en voiture aménagée, nous avons fait la découverte de quelqu’un, ou plutôt de quelque chose : Hermès.

Nos débuts difficiles dans la vanlife

En rentrant de notre voyage en voiture et bien décidés à acheter un van, nous avons compté combien d’argent nous avions de côté.

On sortait tout juste de nos études et nous avions donc uniquement les quelques économies qu’un-e étudiant-e peut avoir.

C’est à ce moment-là qu’on s’est demandé : “mais en fait, combien ça coûte la vanlife ?

Le développement de notre calculateur de budget de la vie en van

Page d’accueil de notre calculateur de budget de la vie en van.

On a analysé la vie de nombreux nomades.

On est tombé sur des personnes qui nous ont expliqué ce qu’eux ont payé en passant de l’achat à l’aménagement de leur fourgon. Ils nous ont également dit ce qu’ils paient aujourd’hui pour vivre (essence, gaz, nourriture, activités, abonnements, assurance…).

On a récolté toutes ces données dans un fichier Excel et on les a triées. Ça a été extrêmement riche en enseignement.

En fait, la plupart des nomades vivants à bord d’un véhicule aménagé paient tous plus ou moins les mêmes choses, mais pas au même prix.

En fonction de toutes ces données et en fonction de notre façon de dépenser, nous avons réussi à estimer combien la vie en van pourrait nous coûter.

Pour voir si le résultat donné par notre calcul était assez fiable, nous l’avons proposé à des personnes vivantes en van depuis longtemps. Parmi toutes les réponses que nous avons eues, aucune n’était négative. 

Grâce à ces personnes, nous avons estimé que notre formule avait une marge d’erreur de seulement 5% (sauf cas extrêmes).

On s’est donc dit qu’on allait proposer notre formule au plus grand nombre. Pour qu’elle soit un peu plus digeste, nous l’avons mis en page sous forme d’un calculateur.

Vous pouvez le retrouver juste ici.

L’achat d’Hermès

Notre calculateur nous a aidés à y voir plus clair dans notre projet ; on savait déjà un peu plus à quoi s’attendre avec notre budget.

C’est là qu’on a entamé les recherches de notre futur van. On a passé de longues soirées à en chercher un. 

Et forcément, à force de chercher on l’a trouvé. On a pris rendez-vous pour aller le voir…

… et finalement ce n’était pas le bon.

En rentrant chez nos parents, on a continué nos recherches.

Un midi, alors qu’on mangeait, on est tombé sur une annonce et on s’est dit : c’est celui-ci !

Le seul problème, c’est qu’il était à côté de Toulouse et nous, nous étions en Normandie. En rigolant, on s’est dit qu’on avait qu’à partir le soir et qu’on reviendrait le lendemain.

Le soir même, nous dormions dans la voiture en direction de notre futur van.

Le lendemain, on a dit au propriétaire de bloquer les prochaines visites parce qu’on allait le prendre. Deux semaines après, on est revenu à côté de Toulouse pour apporter notre chèque de banque et pour repartir avec Hermès (c’est le petit surnom qu’on lui a donné).

Les premiers problèmes mécaniques

Quand on a acheté Hermès, nous n’y connaissions rien à la mécanique. Donc on n’a pas vraiment fait attention à ça au moment de l’achat.

On l’a rapidement regretté puisqu’à peine 3h après l’achat, on a remarqué une fuite d’huile sous le moteur… bizarre.

On a continué d’avancer, et le voyant de la batterie s’est allumé. Nous avons décidé de nous arrêter en se disant que ça commençait à faire beaucoup et on a appelé notre famille histoire de voir s’ils savaient ce qui se passait.

Entre nous, c’était surtout pour qu’ils nous rassurent parce qu’on avait mis une grosse partie de nos économies dans ce van et que nos projets ne nous rapportaient pas encore assez d’argent pour réparer ces problèmes.

En ouvrant le capot, on a vu un truc qui n’était pas normal : notre batterie n’était pas attachée. Elle était simplement tenue par un bidon. En y repensant, on se demande encore comment on a fait pour louper ça le jour de la visite.

780 km après cette découverte, nous étions de retour en Normandie.

Des réparations qui ont pris du temps (faute de budget et de garagiste)

On a appelé un garagiste pour qu’il regarde. Il ne nous a jamais répondu. En fait si, mais il a fallu le harceler pour qu’il nous donne un devis (ou bout de 3 mois).

On s’est dit qu’on n’allait pas lui prêter notre van 😁

Il a fallu qu’on cherche un nouveau garagiste. Et ça a pris du temps ! Hermès est vieux et personne ne veut s’en occuper.

On a fait le choix de laisser passer l’hiver. Johanna a réussi à trouver un CDD histoire de financer les réparations pendant que moi j’ai continué de développer le blog. J’ai également fait mes premières missions freelances en tant que développeur web et d’applications mobiles. D’ailleurs, vous pouvez cliquer ici pour découvrir mes services.

Une fois qu’on a eu assez d’argent, on s’est remis à rechercher un garagiste. 

On en a trouvé un qui a nettoyé le bloc moteur afin de voir d’où provenait la fuite. Il n’y en avait pas une, mais plusieurs.

Il nous a fait un devis à 1 140 € (il a rajouté un alternateur avec).

De notre côté, on a acheté une nouvelle batterie étant donné que l’ancienne n’a pas supporté l’alternateur défectueux et le froid de l’hiver.

VanLife, les premières leçons

On aurait pu revendre le van et en trouver un autre. Mais on a voulu persévérer, parce que c’était lui qu’on voulait et pas un autre !

En plus de ça, ça nous aura permis d’apprendre énormément de choses :

  • La vanlife coûte de l’argent (surtout quand on n’a pas une maison à vendre pour financer le voyage) ;
  • Plus on s’inquiète pour quelque chose, plus ce quelque chose arrive ;
  • La plupart des personnes ne comprennent pas qu’on puisse vivre en van (on ne le comprenait pas non plus avant 2018) ;
  • Pour vivre la vanlife, il faut apprendre à relativiser ;
  • Ça paraît toujours plus chouette sur Instagram ;
  • C’est en faisant les choses soi-même qu’on apprend le mieux ;

Vivre en camion aménagé : ce qui nous attend durant les prochains mois

Nous avons enfin réparé nos problèmes mécaniques.

Cela signifie qu’on peut enfin utiliser Hermès sans risquer de le casser. Enfin… jusqu’à la prochaine panne !

Maintenant, l’idée est de finir le CDD (pour Johanna) et de continuer de développer l’entreprise et le blog (pour moi). L’objectif étant de quitter le cocon familial d’ici quelques mois et d’enfin pouvoir vivre notre vanlife !

En attendant, de nombreux petits et grands voyages nous attendent avec Hermès.

Voilà, vous savez maintenant pourquoi on a décidé de vivre en camion aménagé, vous connaissez la genèse du projet “Objectif vie en van” et vous savez ce qu’on recherche dans ce mode de vie.

Nous espérons que cet article un peu différent vous a plu. Juste en bas de ce texte, vous trouverez un formulaire d’inscription à notre Newsletter.

En la rejoignant, vous recevrez une à deux fois par semaine nos conseils, astuces et inspiration pour passer d’une vie de sédentaire à nomade le temps de quelques jours, de quelques mois ou pour une durée indéterminée.

À bientôt sur les routes,
Johanna et Gabriel

Prêt à changer de vie ?

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque semaine nos derniers articles de blog par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité.

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désinscription ou en nous contactant à l’adresse contact@objectif-vie-en-van.com.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Recevez gratuitement nos emails maison

You have Successfully Subscribed!

Recevez gratuitement les indispensables pour un road trip réussi !

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest