12 métiers de digital nomad pour travailler et voyager (+5 bonus)

par | Digital Nomad

Bienvenue sur objectif-vie-en-van.com ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute recevoir nos conseils et nos inspirations gratuitement dans votre boite mail : cliquez ici pour recevoir gratuitement tous nos conseils ainsi que notre eBook « Vanlife Starter Pack » en bonus.

Si vous vous demandez comment gagner de l’argent tout en voyageant, vous êtes au bon endroit. En fait, il existe une infinité de métiers que vous pouvez exercer en tant que digital nomad.

Ainsi, que vous soyez trentenaire, jeune diplômé, préretraité, retraité, multipotentiel, salarié, entrepreneur, freelance et quels que soient votre formation, vos antécédents ou vos compétences, vous trouverez forcément chaussure à votre pied.

A partir du moment où vous avez la motivation, devenir travailleur nomade se fait tout seul.

Le talent, c’est d’avoir envie de faire quelque chose.

Jacques Brel

Plutôt accrocheur, non ?

Quand on demande aux lecteurs de notre newsletter s’ils ont des questions, c’est celle-ci qui revient le plus souvent :

Comment faire pour que la vie sur la route soit financièrement viable ?

Depuis l’arrivée de la pandémie, travailler à distance est devenu de plus en plus courant.

Certaines études montrent que les employés sont plus productifs et efficaces dans leur propre espace et à leur propre rythme. L’avez-vous remarqué ?

En 2022, nous avons plus que jamais besoin de retrouver une certaine liberté. Et cette liberté passe justement par le fait d’avoir la possibilité de travailler de n’importe où.

De plus, pour faire face à la hausse des prix, on cherche tous à trouver de nouvelles idées pour générer un peu plus d’argent tous les mois.

Dans la plupart des cas, tout ce dont vous avez besoin est d’un ordinateur portable, d’une connexion internet stable et d’un environnement propice au travail productif.

Donc que vous souhaitiez vivre en van à l’année, partir voyager à l’international ou simplement avoir un peu plus de liberté et de flexibilité, dans ce guide, nous vous présentons 12+5 emplois à distance que vous pouvez exercer n’importe où !

1. Blogueur

On va commencer par l’un des métiers pour digital nomad que nous voyons le plus souvent.

Spoiler Alert : c’est aussi l’un des métiers que nous pratiquons.

Alors on va casser un gros mythe, mais le blogging, ce n’est pas le fait de parler de sa vie. Ca fonctionnait à merveille en 2005, mais ce n’est plus d’actualité.

Aujourd’hui, pour réussir dans ce métier il faut être passionné, avoir envie de partager, résoudre des problèmes et apporter BEAUCOUP de valeur.

Au fil du temps, un blog apporte visibilité et crédibilité. C’est ce qui permet aux blogueurs d’attirer des clients et de générer des revenus grâce à l’affiliation, la publicité, les partenariats, les accompagnements (coaching), la vente de formations ou même, la vente de produits physiques.

En revanche, si vous espérez gagner de l’argent rapidement, ne vous tournez surtout pas vers le blogging.

Il peut s’écouler un an ou plus avant que vous ne perceviez des revenus. Et ce, même si vous travaillez dur sur votre projet.

En effet, il y a beaucoup de travail à effectuer en amont :

  • Faire des études de marché pour bien se positionner ;
  • Gérer sa présence sur réseaux sociaux ;
  • Apprendre le référencement naturel (SEO) et l’appliquer ;
  • Mener des campagnes de marketing par emails ;
  • Gérer tous les aspects techniques d’un site web ;

Cela dit, une fois que ça fonctionne, c’est une excellente façon de générer des revenus diversifiés.

Si vous vous engagez dans cette voie, vous aurez besoin d’une épargne importante afin de subvenir à vos besoins en attendant que votre blog décolle.

De ce fait, le mieux – pour plus de sécurité – est d’avoir un autre emploi à côté. Même si vous avancerez moins vite, il est tout à fait possible de gérer les deux à condition de bien vous organiser.

2. Devenir digital nomad grâce au webmarketing (5 métiers bonus)

Ce terme est très générique. En effet, il désigne tout un groupe de spécialisations et d’emplois.

Vous y trouverez notamment ces 8 spécialisations, mais sachez qu’il en existe encore plus que ça :

  • Médias sociaux et stratégie de communication ;
  • L’optimisation pour les moteurs de recherche (SEO) ;
  • Le marketing de contenu ;
  • Le marketing d’affiliation ;
  • Le référencement payant (SEA) ;
  • De l’email marketing ;
  • Copywriting ;
  • Community manager ;

Si vous avez de l’expérience en marketing, ces exemples d’emplois à distance pourraient vous convenir.

Et si vous n’avez pas d’expérience, mais que ce domaine vous intéresse vraiment, vous serez surpris de voir tout ce que vous pouvez apprendre par vous-même grâce à des ressources en ligne gratuites.

Une fois que vous aurez pris le temps de vous former, vous pourrez commencer à contacter des entreprises, être présent sur des plateformes de freelance et sur LinkedIn (pour faire marcher votre réseau et l’agrandir).

Voici un petit tour d’horizon des plus intéressants :

  1. L’expert SEO ;
  2. L’expert SEA ;
  3. Le spécialiste de l’email marketing ;
  4. Le copywriter ;
  5. Devenir community manager ;

Bonus 1 : Expert SEO (optimisation pour les moteurs de recherche)

Plus de 6,9 milliards de recherches sont effectuées tous les jours dans le monde. Chaque recherche est une occasion pour quelqu’un de cliquer sur votre site ou sur celui de l’entreprise pour laquelle vous travaillez.

Pour amener du trafic sur un site, il y a deux possibilités :

  • Faire de la publicité ;
  • Optimiser son site pour être présent dans le plus de résultats de recherche possible ;

L’avantage de la seconde option est qu’elle est totalement gratuite.

C’est le travail des experts en référencement web (SEO). Leur objectif est de :

  • Optimiser le contenu d’une page pour des mots-clés spécifiques ;
  • Augmenter l’autorité d’un site A en faisant en sorte que d’autres sites (B, C, D…) parlent du site A ;
  • Rendre un site aussi rapide que possible ;

C’est l’un des métiers pour digital nomad le plus prisé en ce moment !

Si ce domaine vous intéresse, vous trouverez beaucoup de ressources en ligne gratuite pour vous former.

Nous vous conseillons de créer un site qui pourra vous servir de « bac à sable » pour apprendre par la pratique.

Lorsque vous débutez, mettez vos tarifs au plus bas afin de vous faire quelques références le plus rapidement possible. En même temps, faites savoir au monde que vous existez en étant présent sur LinkedIn, en écrivant du contenu sur votre site web, etc.

Le référencement est l’une des compétences de webmarketing les moins comprises et les plus recherchées par les entreprises. C’est aussi l’une des formes de trafic la plus durable en comparaison aux réseaux sociaux.

Maîtrisez le SEO, et vous aurez une compétence hautement monétisable, adaptée au style de vie des nomades numériques et de la vie en fourgon aménagé.

Bonus 2 : Expert SEA

On vient de voir qu’il y a deux possibilités pour amener du trafic sur un site :

  • Faire de la publicité ;
  • Optimiser son site pour être présent dans le plus de résultats de recherche possible ;

La seconde option est gratuite, mais demande énormément de temps. En effet, on parle de stratégies allant de 6 à 12 mois !

Cependant, nombreuses sont les entreprises qui ont besoin de trafic rapidement pour faire des lancements de produits, de livres ou encore, pour mener des campagnes saisonnières.

La publicité est donc leur seule option.

Cependant, les annonces sur les moteurs de recherche sont difficiles à comprendre et à utiliser. Cette barrière crée une opportunité pour les experts en SEA.

Leur objectif est d’aider leurs clients à cibler un groupe spécifique de clients potentiels à l’aide d’annonces en ciblant le bon mot clé, en maintenant des coûts bas et en s’assurant qu’ils attirent le type de trafic qui se convertit bien en clients.

Pour exercer ce métier en tant que digital nomad, vous allez devoir commencer par vous inscrire sur des plateformes de freelance.

La concurrence y est rude et vous serez obligé de baisser vos prix. Mais c’est un excellent moyen de se faire la main et de se former par la pratique.

Essayez ensuite de fidéliser les bons clients avec lesquels vous travaillez. Et demandez-leur de recommander vos compétences sur LinkedIn.

Bonus 3 : Spécialiste de l’email marketing

Page d'accueil de Gmail ouverte sur un MacBook.

La plupart des formes de trafic provenant d’Internet sont soumises aux caprices des algorithmes de Google, Facebook, Instagram, Pinterest, etc.

Une simple modification de ces algorithmes peut faire exploser le trafic que vous recevez ou le faire chuter à un niveau proche de zéro.

La forme de web marketing la moins sensible à ces changements est l’email marketing.

Dans toutes les autres formes, ce sont Facebook, Instagram Google et compagnie qui choisissent si oui ou non votre contenu va être vu des autres.

Par exemple, nos parents nous suivent sur Facebook et Instagram. On publie tous les jours (ou presque). Pourtant, ils ne nous voient pas à chaque fois parce que la vanlife ne fait pas partie de leur centre d’intérêt.

C’est pourquoi l’email marketing est le seul moyen pour un blogueur ou une entreprise de s’assurer d’être connecté à ses clients.

Cependant, de nombreuses personnes ne savent pas comment créer et mener des campagnes d’e-mail marketing. D’autant plus que les compétences requises pour ce métier de digital nomad sont assez complexes à appréhender et à mettre en place.

Il faut :

  • Recueillir des adresses emails par le biais de formulaires optimisés pour la conversion ;
  • Apprendre et mettre en place le concept d’entonnoirs ;
  • Avoir de solides bases en copywriting pour pousser le lecteur à mener une action (achat ou autre) ;
  • Utiliser une liste email pour vendre efficacement ;
  • Savoir comment maximiser les ouvertures des mails, les clics sur les liens et les partages ;
  • etc.

Encore une fois, il existe bon nombre de ressources gratuites en ligne pour devenir spécialiste de l’email marketing. Ce qui compte le plus, c’est surtout l’expérience.

Si ce métier vous attire, commencez par créer un site/blog « bac à sable » sur l’une de vos passions et récupérez des adresses mail. Elaborez vos propres stratégies.

Quand vous estimerez avoir de bons résultats, vous pourrez commencer à démarcher des entreprises.

Bonus 4 : Copywriter / Rédacteur web

Lorsque vous lisez une publicité sur Facebook, une brochure pour des activités touristiques ou un site web vendant un produit, cela a été écrit par un copywriter (ou par une personne qui s’est formée aux bases du métier).

Le copywriting est un excellent métier pour débuter en tant que digital nomad, car il est presque toujours effectué à distance en tant que salarié ou en freelance.

L’objectif est d’utiliser l’écriture persuasive pour vendre des produits ou des services.

Avec Johanna, on avait commencé à se former à ce métier par simple curiosité. On avait acheté La vérité sur ce qui nous motive de Daniel Pink.

Et bien même si ce métier ne vous attire pas forcément, le livre vaut clairement le détour !

Bonus 5 : Community manager

Dessin d'une personne dans un téléphone

Les médias sociaux, notamment Facebook, Instagram, Twitter, Pinterest et TikTok, sont des sources de clients potentiels qui ne sont pas prêts de disparaître.

Le community manager accomplit de nombreuses tâches pour mettre leur entreprise en relation avec des clients potentiels :

  • Créer du contenu qui suscite l’intérêt des utilisateurs des réseaux sociaux ;
  • Gérer des groupes et des communautés ;
  • Planifier la création de contenu, les publications, les concours, etc. ;
  • Exécuter ces tâches de manière « conforme à la marque (ou à l’entreprise) » pour laquelle il travaille.

En tant que community manager, attendez-vous à ce que vos premiers « contrats » proviennent de sites tels que Malt, Kamatz, etc. et à ce que la rémunération soit faible.

Mais considérez cela comme un investissement pour perfectionner vos compétences et montrer ce dont vous êtes capable.

Apprenez ce métier pour digital nomad en combinant des ressources gratuites trouvées sur le web avec la création de votre propre « bac à sable » en choisissant votre réseau social préféré (Instagram par exemple), en choisissant votre sujet de prédilection (comme la vanlife) et en créant une communauté.

Essayez d’augmenter stratégiquement le nombre d’utilisateurs et l’engagement (partages, likes, enregistrements, commentaires).

Une fois que vous aurez atteint vos premiers résultats, lancez-vous dans la chasse aux clients.

3. Assistant virtuel

Devenir assistant virtuel est un excellent métier pour se lancer dans le monde du nomadisme numérique. C’est surtout un métier qui peut facilement se faire dans un fourgon aménagé !

Un assistant virtuel est en quelque sorte un touche-à-tout. Il y a beaucoup d’entreprises et d’entrepreneurs qui ont besoin d’aide et de soutien supplémentaires dans leurs tâches.

En général, son rôle est de :

  • Monter des vidéos ;
  • Créer des visuels pour les réseaux sociaux ;
  • Gérer les réseaux sociaux (Pinterest, Facebook, Instagram, Twitter, etc.) ;
  • Créer des sites web ;
  • Tenir un carnet de rendez-vous ;
  • S’occuper du service client ;
  • Faire la transcription texte de vidéos et/ou de podcasts

Comme vous pouvez le voir, les responsabilités de l’assistant virtuel peuvent varier considérablement d’un client à l’autre.

C’est pour cette raison que vous devez disposer de compétences en informatique de base.

4. Designer graphique

graphiste qui dessine sur son Macbook Pro avec une tablette graphique

Un peu comme pour le webmarketing, le terme « graphiste » regroupe tout un ensemble de sous-métiers.

S’ils sont si demandés, c’est parce que les éléments visuels sont très importants.

Pensez notamment aux logos, à l’image de marque, à la conception de sites Web, aux affiches, emballages, couvertures, 3D…

Il y a une infinité de niches dans lesquelles vous pouvez vous positionner.

Si c’est déjà votre métier, commencez par voir si votre emploi actuel vous permet de travailler à distance. Si votre supérieur ne vous le permet pas, envisagez de vous mettre à votre compte.

Pour en savoir plus, regardez plutôt cette interview :

5. Développeur web

Ce type de travail peut être effectué de n’importe où et pour certains projets, vous pouvez même travailler hors ligne (sans connexion internet).

En fonction des besoins du client, son objectif est de développer les fonctionnalités d’un site web ou d’une application web. Il est également capable d’apporter des solutions aux problèmes présents dans un site déjà en ligne.

Pour exercer ce métier en tant que digital nomad, vous devez avoir certaines de ces compétences :

  • Avoir de solides bases en programmation ;
  • Maîtriser quelques langages de programmation ;
  • Etre créatif et savoir innover ;
  • Concevoir et développer un site ;
  • Avoir une bonne culture générale en informatique ;
  • Maitriser l’anglais ;
  • Savoir s’autoformer ;

6. Photographe

Photographe digital nomad qui prend en photo un paysage montagneux

Dans le monde de la vanlife, de la vie en fourgon aménagé ou en camping-car, il est courant de voir des personnes générant des revenus grâce à la photographie. Pourquoi pas vous ?

Ce domaine est extrêmement large. Cela signifie que vous pouvez soit vous positionner sur un seul marché, soit sur plusieurs marchés pour essayer de diversifier le plus possible vos revenus.

Comment les photographes gagnent de l’argent en tant que digital nomad :

  • Séance photo sur demande (portraits, paysages, photographie de produits, événements…) ;
  • Vente de photos sur votre site ;
  • Vente de photos sur des stocks (Pixabay, Shutterstock, etc.) ;
  • Services de retouches photo ;
  • Vente de matériels ;
  • Enseignement de la photographie (via des cours en ligne sur Udemy ou par le biais d’un blog par exemple) ;
  • Etc.

Trouver du travail et réussir à générer des revenus réguliers dans le domaine de la photographie est extrêmement difficile. C’est pourquoi nous vous conseillons de jouer sur plusieurs tableaux.

L’idéal serait de commencer à créer un blog, d’y rédiger plusieurs articles afin d’amener du trafic. En parallèle, formez-vous à la photo via des cours en ligne et pratiquez.

Vous devriez facilement réussir à progresser et à construire une petite audience de personnes qui veulent apprendre la photo. Proposez alors un accompagnement, une formation ou des séances photo.

Vous devez être créatif dans la façon dont vous monétisez toutes vos compétences en photographie pour réussir à créer un revenu régulier et constant.

7. Traducteur

C’est également l’un des métiers pour digital nomad qu’on voit énormément passer sur les réseaux sociaux.

Cela dit, nous n’en connaissons pas personnellement. Nous ne pouvons donc pas vous faire de véritables retours.

Mais pour faire simple, ce métier consiste à traduire des documents d’une langue source vers une langue cible.

Aucune certification ou formation n’est nécessaire pour commencer. Mais si vous voulez trouver des clients plus facilement, avoir une certification pourra largement vous aider.

Pour aller plus loin, nous vous conseillons de lire l’article de Maéva Orsi qui explique comment devenir traducteur en ligne.

8. Coach

Visioconférence sur zoom entre un coach digital nomad et une coachée

Si vous connaissez suffisamment bien un sujet pour l’enseigner à d’autres personnes, et si des personnes sont prêtes à payer pour en savoir plus sur ce sujet, vous pouvez être un coach.

En général, aucune certification n’est requise.

Cela dit, nous aurions du mal à aller voir un coach nutrition, sportif ou mental qui n’a aucune certification. Ce sont des domaines qui peuvent faire beaucoup de mal s’ils ne sont pas bien maitrisés.

On pense ne pas être les seuls à penser ainsi.

Maintenant, si certaines personnes vous demandent fréquemment de leur enseigner ou de les aider à maîtriser une tâche spécifique, vous pouvez continuer à partager vos connaissances et demander une rémunération.

Il y a des coachs en absolument tout :

  • Relationnel ;
  • Sexuel ;
  • SEO/SEA ;
  • En affaires ;
  • Surf ;
  • Hypnose ;
  • Jardin potager (oui oui) ;
  • Etc.

Pour le coup, on connaît de nombreux nomades numériques qui exercent un métier de coach (ou de consultant).

En général, ils gagnent de l’argent en facturant leurs clients à l’heure, en proposant des séances par téléphone ou par appel vidéo.

Nous sommes dans une formation où le formateur (coach) propose des séances de coaching en groupe. Cela lui permet de réduire ses coûts, d’attirer plus de clients et donc de faire plus de bénéfices.

Et pour le client, cela lui permet de payer moins cher et d’écouter les questions des autres.

Pour démarrer une carrière de coach, d’accompagnateur ou de consultant, vous devez être un expert dans votre domaine et les gens doivent le savoir. Pour cela, vous devez vous former et éduquer les autres via un blog par exemple.

Cela vous permettra d’être plus crédible.

Lorsque vous aurez assez de lecteurs, vous aurez même la possibilité de cesser d’échanger votre temps et votre expertise contre de l’argent en proposant une formation en ligne (vidéo, audio et texte).

9. Former via des formations en ligne

Si vous avez accompagné suffisamment de personnes pour standardiser vos concepts, vous pouvez créer un cours en ligne.

Grâce à Internet, vous êtes libre de partager vos connaissances dans un format vidéo, textuel ou audio.

Des services tels que Udemy et compagnie rendent la création, la diffusion, le marketing et la vente d’un cours 100 fois plus facile qu’il y a dix ans.

Ces services prennent cependant une grosse commission sur vos ventes. Heureusement, vous pouvez aussi très bien vendre depuis votre site web.

Une fois la première version de votre formation enregistrée, vous pouvez commencer à la promouvoir via un blog, les réseaux sociaux, une liste email, etc. Libre à vous ensuite de l’améliorer en fonction des commentaires des utilisateurs.

Les formations en ligne se développent à une vitesse folle. De notre côté, nous en suivons beaucoup :

  • Programmation ;
  • Marketing digital ;
  • Sport ;
  • Blogging ;

10. Devenir éditeur de podcasts

Dessin d'un homme et une femme enregistrant un podcast

Actuellement, il y a 850 000 podcasts actifs à travers le monde. Et 600 000 000 blogs.

Vous nous voyez venir ?

Le podcasting se développe de plus en plus rapidement et la demande est forte.

De plus, une personne qui visite un blog ne va pas y passer plus 3 minutes en moyenne. Tandis que dans la majorité des cas, une personne qui écoute un épisode de podcast va l’écouter de A à Z.

Cela dit, un podcaster n’a pas toujours le temps de faire une bonne intro/outro, de rajouter des effets sonores ou des transitions, de modifier sa voix…

… bref, un podcaster n’a pas toujours le temps de monter ses propres podcasts.

C’est là qu’interviennent les éditeurs de podcasts.

Leur job est de nettoyer le fichier audio pour le rendre le plus attrayant possible. Ils ont donc exactement le même boulot que les monteurs vidéos, mais adapté au podcast.

La demande est de plus en plus forte.

Un épisode peut être facturé entre 150 et 250€. Mais plus vous gagnerez d’expérience, plus vous pourrez facturer cher.

Même si de plus en plus d’entreprises embauchent des éditeurs de podcasts en interne, il est plus simple de travailler à distance et à votre compte. Cela peut notamment vous permettre d’avoir beaucoup plus de clients.

11. Vlogger/Instagrammeur/Influenceur

Dans le domaine de la VanLife, il y en a beaucoup.

En tant que tel, être un Youtuber ou un Vlogger n’est pas une démarche prudente et très peu de personnes trouveront le succès uniquement en tant que Youtubers (bien qu’il y ait des exceptions).

Cependant, si vous pouvez vous constituer un public et l’utiliser comme une opportunité marketing pour vendre votre produit ou service (ou un autre produit ou service plus lucratif) le Vlogging peut porter ses fruits.

De plus, le vlogging sur le nomadisme numérique et la vanlife fonctionne très bien sur YouTube. De moins en moins sur Instagram, mais ça vient du fait que l’algorithme change rapidement.

12. Métiers pour digital nomad : les métiers de l’E-commerce

Devenir digital nomad grâce au ecommerce.

On vous parle là d’une énorme industrie d’une valeur de plus de 112,2 milliards d’euros !

C’est un monde qui est assez facile à pénétrer grâce au faible coût de démarrage et à la possibilité de se former gratuitement en ligne et/ou en payant quelques dizaines d’euros des formations.

Le e-commerce est le fait de vendre et de livrer des produits grâce à la magie d’Internet.

Tout se passe en ligne et c’est pour cette raison que c’est l’un des meilleurs métiers pour digital nomad.

Et il y en a pour tous les goûts :

  • Vente sur Amazon (c’est à vous d’expédier le produit) ;
  • FBA (Pour vendre vos produits sur Amazon sans avoir à gérer la partie stock, préparation de commande, logistique, gestion des retours et service client) ;
  • Shopify ;
  • Etsy ;
  • WordPress + le plugin WooCommerce ;
  • Dropshipping.

Les avantages du e-commerce :

  • Possibilité de facilement vous permettre de générer un revenu « passif » ;
  • Peut être exécuté depuis n’importe où dans le monde ;
  • Il est possible de se former gratuitement sur YouTube ou sur des blogs ;

Les inconvénients du e-commerce :

  • Demande des connaissances en marketing digital ;
  • En ayant votre propre site, il est possible de miser sur du SEO (le référencement gratuit) pour attirer du trafic, mais cela demandera du temps. Il est préférable de miser le marketing payant (SEA), mais cela aura un coût élevé et vous demandera d’avoir de solides bases en SEA pour optimiser ces coûts.

Etre un digital nomad tout en étant salarié, c’est possible ?

Dessin d'un homme avec une casquette travaillant sur son ordinateur en buvant du café

Le nomadisme digital n’est pas uniquement réservé aux indépendants !

Mais bien qu’il soit tout à fait possible d’être salarié et de voyager, c’est assez rare. Cela vient du fait que pour bon nombre de personnes, voyager signifie que vous êtes en vacances.

Or ce n’est pas le cas !

Ainsi si vous souhaitez garder votre CDI ou CDD, il faudra convaincre votre employeur de vous autoriser à garder votre travail tout en vadrouillant…

… pas simple.

Nous vous conseillons d’avancer par étapes :

  1. Demandez à votre patron d’avoir plus de télétravail en lui expliquant que vous arrivez à accomplir plus de tâches quand vous êtes chez vous. Bien évidemment, il faut que ce soit vrai et que vous obteniez de meilleurs résultats. Donnez-vous à fond ;
  2. Ensuite, reprenez rendez-vous avec votre patron pour lui montrer vos performances et lui demander d’avoir 3 semaines par mois de « full remote ». Encore une fois, donnez-vous à fond ;
  3. Au bout de quelques mois, reprenez rendez-vous pour montrer vos nouvelles performances qui devront êtres meilleures que la dernière fois. Expliquez vos projets de nomadisme numérique et de comment vous allez avoir accès à internet (si vous décidez de partir en van, vous emmènerez votre bureau partout avec vous !) ;

Bien évidemment, il faudra que vous teniez vos promesses.

Peut-être sera-t-il important pour vous d’apprendre à négocier. Dans ce cas, on vient de finir de lire « Ne coupez jamais la poire en deux » de Chris Voss (un négociateur du FBI) et nous pensons sérieusement qu’il vous sera utile pour :

  • Demander à votre patron si vous pouvez devenir digital nomad ;
  • Signer avec plus de clients ;
  • Ou améliorer vos relations personnelles ;

Comment trouver des clients en tant que digital nomad ?

Trouver et conserver des clients est l’une des principales difficultés rencontrées par les nomades numériques.

Il vous faudra 1 à 2 ans pour vous constituer une clientèle régulière. Au début, vous allez devoir brader vos prix. Ce qui peut être assez déstabilisant.

Mais si vous vous donnez à fond pour vos clients, ces derniers reviendront et vous recommanderont auprès d’autres personnes.

Au moment où nous écrivons ces lignes, nous cherchons des clients pour Webee Digital depuis seulement 3 mois. De ce fait, nous n’avons pas encore assez d’expérience pour vous expliquer comment trouver rapidement des clients.

Cela dit, nous avons tout de même quelques conseils à vous donner :

  • Quittez le plus rapidement possible les plateformes de freelance qui vous obligent à brader vos prix et à éditer vos devis pour rien (ce qui représente une perte de temps) ;
  • Mettez-vous sur LinkedIn, commentez les posts, créez des posts et faites grossir votre réseau le plus rapidement possible ;
  • Créez votre propre site web afin de présenter vos services et commencez à créer du contenu ;
  • Eclatez-vous !

Conclusion

Il existe une infinité de métiers que vous pouvez exercer en tant que digital nomad.

On vous recommande de choisir plusieurs sources de revenus afin de ne pas vous ruiner si vous ne réussissez pas dans un domaine.

De notre côté, nous avons :

  • Le blog avec lequel on génère des revenus grâce à l’affiliation et la publicité ;
  • Le CDD de Johanna ;
  • Les prestations de création de sites web, de référencement SEO et d’email marketing de Webee Digital ;

Pour aller plus loin, rejoignez les membres de « La Lettre Libre » et recevez une à deux fois par semaine nos conseils et astuces pour passer d’une vie de sédentaire à VanLifer (ça se passe juste en dessous 👇).

Pensée spécialement pour vous

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

Et apprenez en plus sur la vanlife !

Ce formulaire vous permet de recevoir nos conseils, inspirations et astuces réguliers sur la vie à bord d’un véhicule aménagé et nos offres de produits et services afin de vous aider à avancer dans ce domaine. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en un clic. En savoir plus (mentions légales).

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement les indispensables pour un road trip réussi !

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest