Comment limiter l’humidité en fourgon aménagé ?

par | Déc 30, 2022 | Vanlife

Bienvenue sur objectif-vie-en-van.com ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute recevoir nos conseils et nos inspirations gratuitement dans votre boite mail : cliquez ici pour recevoir gratuitement tous nos conseils ainsi que notre eBook « Vanlife Starter Pack » en bonus.

L’humidité et la condensation posent souvent problème lorsqu’on décide de voyager ou de vivre dans un fourgon aménagé. Beaucoup de futurs vanlifers se demandent comment lutter contre ce fléau.

Mais en fait, c’est un processus naturel avec lequel il va falloir apprendre à vivre.

Bon, on vous rassure tout de suite, même s’il n’est pas possible d’éliminer complètement l’humidité et la condensation, il est possible de limiter l’humidité de votre fourgon avec quelques astuces que nous allons énumérer dans la suite de cet article.

Comment se forment l’humidité et la condensation ? 

Différencier l’humidité et la condensation 

Tout d’abord, revenons un peu sur les cours de physique niveau collège : 

  • L’humidité correspond à la quantité de vapeur d’eau présente dans l’air ;
  • La condensation se produit lorsque la vapeur d’eau se heurte à une surface froide, la vapeur d’eau se transforme alors en gouttelettes d’eau. La condensation, c’est donc le changement d’état de la vapeur d’eau : d’un état gazeux à un état liquide.

Les températures basses sont en lien direct avec la condensation, c’est pour cela qu’elle apparaît surtout en automne, en hiver ou les jours de pluie.

Où est-ce que la condensation apparaît en premier ? 

Et bien, comme nous venons de le dire, la condensation apparaît plutôt sur les surfaces froides : 

  • Les murs, 
  • Les fenêtres.

Quand est-ce que l’humidité apparaît le plus ? 

Lorsque l’on vit dans un van, un espace très réduit, à plusieurs, l’humidité apparaît plus vite. Mais quelles sont les activités qui créent de l’humidité ? 

  • Cuisiner, 
  • Se doucher, 
  • Transpirer, 
  • Respirer,

Respirer est l’une des activités qui créent le plus d’humidité, c’est pour cela qu’après une nuit complète dans votre fourgon, il se peut qu’il y ait beaucoup de condensation sur les fenêtres ou sur les murs.

Comme il n’est pas possible d’arrêter de respirer (enfin, vous pouvez toujours essayer, mais c’est pas bien agréable), nous allons quand même vous donner d’autres astuces pour limiter l’humidité en fourgon aménagé.

Mais d’abord, voyons les dégâts que peuvent causer l’humidité et la condensation.

Pourquoi faut-il limiter l’humidité dans son van aménagé ? 

condensation depuis l'intérieur d'un véhicule

L’humidité et la condensation peuvent causer pas mal de dégâts dans votre fourgon : 

  • Des murs mouillés ; 
  • Une isolation qui pourrit ; 
  • L’apparition de rouille ; 
  • Le bois qui gondole et se déforme ; 
  • Une literie qui se détériore rapidement (matelas) ; 
  • Des draps humides qui ne sèchent pas ; 
  • Des vêtements humides qui sentent mauvais ; 
  • De la moisissure qui apparaît (dans les placards par exemple) ; 
  • Des mauvaises odeurs difficiles à faire disparaître ; 
  • Le développement de bactéries ; 
  • Des problèmes de santé

Pour éviter de devoir revoir votre aménagement de A à Z en plein milieu de votre road trip, à cause de l’humidité et de la moisissure, ou éviter de tomber gravement malade, il est vraiment important de limiter l’apparition de l’humidité.

Justement, dans la partie suivante, nous allons vous présenter quelques astuces et équipements à installer pour limiter l’humidité en fourgon aménagé.

Comment limiter l’humidité en fourgon aménagé, van ou camping-car ? 

Ne pas négliger la partie isolation

homme faisant isolation d'un van pour limiter l'humidité en fourgon aménagé

Avoir une bonne isolation 

Le premier conseil que nous pouvons vous donner pour limiter l’humidité dans votre fourgon, c’est de choisir les bons composants isolants. Il n’y a pas de combinaison parfaite, mais nous vous conseillons de vous tourner vers des isolants respirants et de bonne qualité : le BioFib, le multicouche, ou bien l’Armaflex.

Le but de l’isolation, c’est de faire en sorte que la température des parois intérieures soit relativement similaire à la température de l’air ambiant. C’est le paramètre à prendre en compte pour limiter l’augmentation du taux d’humidité dans l’air.

Nous vous conseillons d’éviter le polystyrène, qui est un isolant pas assez respirant, car une mauvaise circulation de l’air = plus d’humidité. Et d’éviter également la laine de verre qui craint l’humidité et est susceptible de moisir rapidement.

En bref, c’est à vous de choisir la bonne composition, celle qui vous offre une bonne isolation phonique, thermique et qui limite l’humidité.

Éviter les ponts thermiques 

Les fameux ponts thermiques, qui peuvent anéantir tous vos efforts d’isolation…

Un pont thermique est une discontinuité dans l’isolation, des « trous », des parois laissés à nu, sans isolant. Ils peuvent se situer surtout dans les courbes, angles ou longerons. 

Il est très important de les éviter pour ne pas entraver l’efficacité de votre isolation.

D’ailleurs, nous parlons des ponts thermiques dans notre article : 19 erreurs à éviter lors de l’aménagement d’un fourgon.

Installer un frein vapeur « intelligent »

Si jamais vous avez déjà terminé l’installation de votre isolation et que vous vous rendez compte qu’elle n’est pas top et qu’il y a beaucoup d’humidité, vous pouvez vous rabattre sur cette solution.

Un frein vapeur « intelligent » est une fine plaque qui s’installe entre l’isolation existante et le contre-plaqué bois (revêtement mural). Celui-ci protège l’isolation de l’humidité. D’ailleurs, il est dit « intelligent », car il s’adapte au taux d’humidité présent dans l’air.

Cette astuce ne va peut-être pas réduire la production d’humidité, mais en tout cas, elle va protéger votre isolation quelque temps, pour éviter que les composants pourrissent.

Une bonne circulation de l’air pour limiter l’humidité

couple dans un van avec toutes les portes ouvertes pour laisser circuler l'air et limiter l'humidité en fourgon aménagé

Aérer régulièrement 

La solution ultime pour limiter considérablement l’humidité en fourgon aménagé, c’est d’aérer régulièrement et presque en continu. 

Le renouvellement de l’air en permanence permet à l’air « usé » de laisser place à de l’air pur et sec. La vapeur d’eau présente dans la pièce s’échappe vers l’extérieur et ne s’accumule plus à l’intérieur.

Il existe plusieurs solutions pour aérer : 

  • Ouvrir une fenêtre à l’intérieur du van quelques minutes ; 
  • Ouvrir une fenêtre dans la partie conducteur quelques minutes ; 
  • Ouvrir le lanterneau de temps en temps ; 
  • Les grilles d’aération.

Les aérations de type grille 

Justement, les grilles d’aération sont idéales pour laisser circuler l’air en permanence et limiter l’humidité en van. Vous devez le savoir, il y a certaines normes à respecter en termes d’installation d’aération dans un fourgon.

Il faut notamment respecter la norme NF EN 721 (surtout si vous souhaitez faire homologuer votre fourgon). Celle-ci indique le nombre d’aérations à installer, leur taille et leur emplacement en fonction des m² intérieurs et du nombre de personnes souhaitant vivre dans le fourgon.

Nous vous invitons vivement à vous renseigner sur cette norme avant l’achat de vos grilles d’aération. Et si vous n’en avez pas encore, nous vous conseillons vivement d’en installer, il en existe de toute taille, de toute matière (PVC, Inox…) et pour tous les budgets. Elles sont une vraie arme contre l’excès d’humidité.

Installer un lanterneau

lanterneau dans un fourgon aménagé

Pour aérer votre fourgon, vous pouvez installer un lanterneau. Il en existe différent type : avec ventilateur électrique, avec moustiquaire ou la version classique.

Un lanterneau classique fait l’affaire ! Il vous permettra d’aérer régulièrement, de faire circuler l’air et de le renouveler. Donc de limiter l’accumulation des vapeurs d’eau dans l’air.

De plus, un lanterneau est également un excellent puits de lumière.

Installer un aérateur champignon 

Vous en avez sûrement déjà vu sur le toit des camping-cars, l’aérateur champignon est petit, simple à installer et peu coûteux.

Il permet d’aérer en permanence l’intérieur du fourgon et de renouveler l’air pour réduire l’humidité.

Laisser circuler l’air dans les placards

L’air doit circuler absolument partout à l’intérieur du van, même dans les plus petits recoins. 

2 astuces pour limiter l’humidité dans les placards : 

  • Ne pas remplir à ras bord vos placards (par exemple, dispersez vos vêtements dans différents placards, pour que l’air circule et éviter les mauvaises odeurs) ; 
  • Ouvrez régulièrement vos placards.

Absorber l’humidité

déshumidificateur d'air pour van, fourgon ou camping-car

Si on ne peut pas se débarrasser totalement de l’humidité, on peut quand même essayer d’en éliminer une partie. C’est le rôle des deux équipements dont nous allons vous parler.

Acheter un déshumidificateur d’air

Un déshumidificateur d’air permet d’absorber la vapeur d’eau pour la transformer en saumure. Il est composé d’un bac contenant des sels minéraux à base de calcium (sous forme de filtre ou pastille), il transforme alors la vapeur d’eau en liquide via une surface plus froide. Il va ensuite stocker ce liquide dans un récipient qu’il faudra régulièrement vider.

L’efficacité de celui-ci dépend vraiment de sa qualité et du modèle choisi. Le déshumidificateur permet à l’air d’être nettoyé, d’être plus sec et de ne plus avoir cette sensation de moiteur à l’intérieur du van.

En revanche, il y a quelques inconvénients : 

  • C’est un système qui demande à être branché en permanence et qui consomme donc votre énergie ; 
  • L’utilisation prolongée peut assécher l’air présent dans le fourgon (ce n’est pas bon pour la santé) ;
  • Il faut changer très régulièrement le filtre (ça coûte de l’argent et ce n’est pas très écologique)

Dans tous les cas, acheter un déshumidificateur d’air permet de limiter la quantité d’humidité présente dans l’air à l’intérieur du fourgon.

Fabriquer un absorbeur d’humidité

L’absorbeur d’humidité permet, comme son nom l’indique, d’absorber l’humidité présente dans l’air de votre fourgon. Le principe est souvent le même : un bloc minéral absorbant l’humidité, celui-ci enrobé par un morceau de tissus. Le tout au-dessus d’un récipient pour récupérer la vapeur d’eau transformée en liquide.


Vous pouvez l’acheter en magasin. Nous en avons trouvé un qui a l’air vraiment bien : cet absorbeur d’humidité de la marque Rubson fonctionne sans sources d’énergie. Avec une seule recharge, il peut absorber pendant environ 2 mois. Celui-ci a la taille idéale pour l’intérieur d’un fourgon.


Vous pouvez également le fabriquer vous-même avec différents matériaux : un bloc de sel minéral, du gros sel, du charbon. Vous aurez ensuite besoin d’un tissu et d’une bouteille en plastique.

Si vous souhaitez réaliser votre propre absorbeur d’humidité, voici un article qui explique 3 manières de le faire.

À savoir que l’absorbeur d’humidité n’est pas un équipement miracle, il ne fonctionne pas toujours très bien. Il faut régulièrement changer le « filtre ». Néanmoins, il permet de limiter un minimum l’humidité en fourgon aménagé.

Éviter les surfaces froides pour limiter la condensation 

condensation

Comme nous l’avons évoqué dès le début de cet article, la condensation est le résultat de la vapeur d’eau qui rencontre une surface/température plus froide. La vapeur d’eau se transforme alors en gouttelettes.

Pour réduire la condensation, vous devez essayer de maintenir une température ambiante correcte pour limiter les surfaces froides.

Chauffer légèrement l’intérieur du van 

Une technique qui fonctionne relativement bien, c’est d’installer un chauffage stationnaire ventilé et de chauffer légèrement l’intérieur du van.

Pour ce type de chauffage, il faut compter entre 500 et 1000 € selon la marque souhaitée. Une marque connue dans le domaine et dont vous avez sûrement déjà entendu parler : Webasto.

Installer des fenêtres en double vitrage, ou les isoler

La condensation a tendance à s’installer sur les fenêtres. Nous vous conseillons d’installer des fenêtres en double vitrage.

Si vous avez déjà installé des fenêtres en simple vitrage, vous pouvez ajouter des films de survitrage. Ils permettent de créer un espace entre l’air intérieur et la vitre et de limiter la paroi froide. Vous pouvez en trouver facilement sur Amazon ou en magasin de bricolage comme Leroy Merlin.

Et sinon, vous pouvez toujours acheter des rideaux thermiques pour isoler vos fenêtres du froid extérieur.

Passer la période hivernale dans un pays chaud

Avec cette solution, vous serez beaucoup moins embêté par l’humidité (même si vous n’obtiendrez pas un taux d’humidité de 0 %).

L’humidité et la condensation étant plus intenses lorsque les températures sont basses ou lors de journées de pluie, vous pouvez tout simplement décider de voyager dans des pays où les températures sont plus agréables.

Nous avons justement écrit un article à ce sujet récemment. Découvrez 9 destinations ensoleillées où passer l’hiver en fourgon aménagé.

Avec un peu de chance, vous pourrez appliquer certaines des astuces qui vont suivre (la première et la dernière par exemple).

Quelques astuces supplémentaires pour éviter de créer de la vapeur d’eau inutilement 

Comme nous l’avons évoqué au début de cet article, ce qui crée le plus de vapeur d’eau dans le van c’est le fait de cuisiner, de se doucher ou tout simplement de respirer. Voici quelques astuces simples à mettre en place pour limiter l’humidité en fourgon aménagé : 

  • Cuisiner en extérieur lorsque le temps extérieur le permet ; 
  • Placer un couvercle sur la casserole lorsqu’on fait chauffer de l’eau par exemple ; 
  • Faire chauffer l’eau dans une bouilloire fermée ; 
  • Aérer, ouvrir une fenêtre, une porte ou le lanterneau lorsqu’on cuisine ; 
  • Prendre des douches rapides ; 
  • Se laver en plein air lorsque c’est possible ; 
  • Ne pas faire sécher ses vêtements ou serviettes mouillés à l’intérieur du van

Comment mesurer l’humidité présente dans le van ?

L’hygromètre 

hygromètre devant une fenêtre humide

L’hygromètre est l’appareil qui sert à calculer le taux d’humidité (en pourcentage) dans l’air à l’intérieur d’une pièce. Le taux moyen d’humidité se trouve aux alentours de 40-50 %. Dans un van, vous aurez souvent plus. Il est possible de tourner autour des 60 % et parfois même plus en plein hiver.

Avoir un hygromètre permet de connaître en temps réel le taux d’humidité présent dans votre fourgon. Vous pouvez donc anticiper la moisissure ou les futurs problèmes. Vous pouvez également appliquer quelques-unes des astuces présentes dans cet article.

Le petit hygromètre de la marque ThermoPro est idéal, il ne prend pas de place, vous permet de connaître le taux d’humidité (et d’avoir une petite indication du niveau de confort) et de connaître la température intérieure du van.

Si vous préférez une version plus grande et plus détaillée, vous pouvez choisir celui-ci, également de la marque ThermoPro.

Vous pouvez également opter pour une version d’hygromètre connecté. Celui-ci de la marque Govee est top. Il suffit de le poser à l’intérieur de votre fourgon et de le connecter à votre smartphone via le Bluetooth. Vous avez ensuite accès à des rapports quotidiens et des notifications lorsque le taux d’humidité est anormal. 

La station météo 

Une simple station météo avec capteur vous permet également de connaître le taux d’humidité présent dans l’air. Vous connaîtrez le % en direct via l’écran d’affichage.

Les capteurs d’humidité 

Les petits capteurs de la marque Brifit se placent facilement dans le van. Vous pouvez ensuite connaître le taux d’humidité en direct sur votre smartphone via une connexion Bluetooth. Les données sont exportées et stockées dans une application, ce qui vous permet de les analyser.

Conclusion 

condensation et humidité en fourgon aménagé

Pour limiter l’humidité en fourgon aménagé, il y a 2 solutions principales : 

  • Avoir une bonne isolation ;
  • Aérer et laisser l’air circuler en permanence.

Vous pouvez également absorber l’humidité ou essayer de garder une température correcte à l’intérieur de votre fourgon. 

Certaines bonnes pratiques peuvent éviter de créer un surplus d’humidité : utiliser un couvercle ou aérer quand vous cuisinez ou encore ne pas faire sécher vos vêtements mouillés à l’intérieur de votre fourgon.

Vous munir d’un appareil mesurant le taux d’humidité dans l’air peut vous aider à anticiper les problèmes qui y sont liés et peut vous aider à adapter vos habitudes.


Nous espérons que vous avez trouvé les réponses à vos questions dans cet article. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez nous poser vos questions par email : [email protected].

Dites-nous, quelles sont vos astuces pour limiter l’humidité dans votre fourgon, van ou camping-car ? L’espace commentaire est ouvert !

À bientôt, 
Johanna & Gabriel 

Pensée spécialement pour vous

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

Et apprenez en plus sur la vanlife !

Ce formulaire vous permet de recevoir nos conseils, inspirations et astuces réguliers sur la vie à bord d’un véhicule aménagé et nos offres de produits et services afin de vous aider à avancer dans ce domaine. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en un clic. En savoir plus (mentions légales).

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement les indispensables pour un road trip réussi !

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest