19 erreurs à ne pas faire lors de l’aménagement d’un fourgon

par | Déc 21, 2022 | Aménagement

Bienvenue sur objectif-vie-en-van.com ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute recevoir nos conseils et nos inspirations gratuitement dans votre boite mail : cliquez ici pour recevoir gratuitement tous nos conseils ainsi que notre eBook « Vanlife Starter Pack » en bonus.

Si vous souhaitez aménager un fourgon, deux choix s’offrent à vous : l’aménager vous-même ou bien faire appel à un aménageur professionnel.

Si vous décidez de faire l’aménagement vous-même, vous pouvez commencer par lire notre article : aménager un utilitaire soi-même — ce qu’il faut savoir.

Puis, vous pouvez lire la suite de cet article. Dans celui-ci, nous allons évoquer les erreurs à ne pas faire lors de l’aménagement d’un fourgon.

19 erreurs à ne pas faire lors de l’aménagement d’un fourgon 

1/ Ne pas avoir bien défini ses besoins 

Lorsque vous décidez de vous lancer dans l’aménagement de votre fourgon, la première chose à faire est de bien définir ses besoins, c’est-à-dire : 

  • Quand allez-vous utiliser ce van ? Allez-vous vivre dedans toute l’année ? Allez-vous simplement partir quelquefois en week-end ?
  • Quels équipements sont indispensables à votre confort ? 
  • Avez-vous besoin d’un espace bureau pour travailler ? 
  • Comptez-vous installer un réfrigérateur ? Un chauffage ? 

En quoi est-ce une erreur de ne pas bien définir ses besoins ? 

Et bien, si vous ne prenez pas le temps de définir ce qui vous est indispensable, et que vous faites des suppositions, alors votre van ne vous correspondra pas à 100 % et vous risquez de manquer de confort ou de ne pas vous sentir à votre aise à l’intérieur.

Pour connaître vos réels besoins, posez-vous les bonnes questions et testez la vie en van. Vous pouvez louer un fourgon le temps d’un week-end ou bien partir quelques jours avec votre van pas encore aménagé.

Cela vous permettra d’avoir un avis plus précis de vos besoins en eau, en électricité, en gaz ou encore des rangements nécessaires.

C’est vraiment une étape à ne pas négliger !

2/ Mal dimensionner ses réservoirs d’eau

Cette erreur découle souvent de la première. En effet, si vous définissez mal vos besoins, il est possible que vous ayez mal dimensionné vos réservoirs d’eau.

La cuve d’eau propre et la cuve d’eau sale doivent être dimensionnées en fonction de votre consommation d’eau et du nombre de jours d’autonomie souhaité.

  • Surdimensionner n’est pas une solution puisque cela alourdira votre fourgon. 
  • Sous dimensionner est un problème, puisque vos réserves ne seront pas en accord avec votre consommation et vous devrez faire le plein d’eau plus souvent.

Encore une fois, pour connaître vos besoins en eau, il va falloir tester la vie en fourgon et estimer en fonction de vos habitudes. À noter que la consommation journalière d’eau en van est vraiment réduite par rapport à la consommation d’eau en appartement.

3/ Mal dimensionner son système électrique 

fourgon vu du dessus avec panneaux solaires et lanterneau

Si vous souhaitez installer un système électrique, c’est sûrement pour être autonome en énergie et ne pas avoir besoin de vous relier au réseau électrique. 

Vous allez avoir besoin de matériel : panneau solaire, régulateur de charge, batterie(s) auxiliaire(s), convertisseur, etc. Et il faut que ce matériel soit adapté à vos besoins (d’où l’importance de bien les définir en amont).

Ici, vous devez estimer vos besoins énergétiques journaliers. Pour les calculer, vous devez prendre en compte : 

  • Les appareils/équipements que vous souhaitez brancher ;
  • Leur consommation d’énergie ;
  • Le nombre d’heures d’utilisation de chacun, par jour.

Grâce à ce calcul de vos besoins journaliers, vous allez pouvoir dimensionner correctement votre parc de batterie et choisir le bon panneau solaire.

Quelques critères à prendre en compte pour bien choisir son matériel électrique : 

  • L’ensoleillement moyen dans le pire des cas (en hiver) ; 
  • Combien de jours d’autonomie souhaitez-vous ? 
  • Combien de temps souhaitez-vous garder votre installation ? Plusieurs années ou quelques mois ?

Mais pourquoi est-ce un problème de mal dimensionner son système électrique ? 

Si vous surdimensionnez votre installation électrique, vous allez avoir du matériel qui coûte plus cher et que vous n’utilisez pas correctement, c’est une perte d’argent.

Si vous sous-dimensionnez, votre système électrique ne couvrira pas vos besoins journaliers et vous allez devoir chercher d’autres solutions pour avoir de l’électricité : vous brancher sur une aire de camping-car ou dans un camping par exemple.

4/ Mal dimensionner ses câbles

Si vous ne faites pas attention au dimensionnement de vos câbles, vous risquez de vous retrouver avec des câbles trop courts, mais surtout des câbles mal dimensionnés peuvent provoquer de l’échauffement donc augmentent les risques d’incendie.

Cela peut être vraiment dangereux, alors ne sous-estimez pas cette étape.

Pour que l’installation électrique soit correcte, vous devez calculer la section de vos câbles pour qu’ils soient adaptés à l’appareil auquel ils sont reliés. 

Ce qu’il faut prendre en compte : 

  • La longueur (pour qu’ils atteignent l’emplacement prévu) ; 
  • Le diamètre des câbles (pour éviter l’échauffement et le risque d’incendie).

5/ Ne pas faire de schéma de son système électrique

Une erreur que beaucoup d’aménageurs amateurs font et qu’il faut à tout prix éviter !

Lorsque vous commencez à vous renseigner sur l’installation de votre système électrique, vous devez penser schéma.

Pourquoi faire un schéma de son système électrique ? 

  • Prévoir la place des interrupteurs, des ampoules, des prises… ; 
  • Organiser son circuit électrique ; 
  • Pouvoir dimensionner correctement ses câbles.

Pour faire votre schéma, plusieurs choix s’offrent à vous : 

  • Utiliser un logiciel (Microsoft Visio, Canva…) ; 
  • Prendre une feuille et un stylo.

Vous verrez que vous n’aurez plus qu’à suivre votre schéma et tout vous paraîtra plus simple. Et surtout, cela vous permettra de ne pas faire d’erreurs.

Cet article peut vous donner de l’inspiration pour la réalisation de votre schéma électrique.

6/ Choisir du matériel électrique à bas prix

Ne négligez pas le matériel électrique, surtout si vous souhaitez être autonome en énergie pendant plusieurs années.

Choisir du matériel électrique à bas prix c’est prendre le risque de choisir du matériel qui ne fonctionne pas très bien, qui aura une durée de vie moins longue (c’est le cas des batteries auxiliaires AGM ou des panneaux solaires bas de gamme par exemple). 

Si le matériel en question rend l’âme, vous allez devoir le remplacer et finalement, vous ne serez plus gagnant sur les prix.

7/ Lésiner sur la qualité des matériaux pour faire des économies 

homme qui aménage son fourgon avec perceuse

Il est bien évidemment possible de faire quelques économies sur l’aménagement de son fourgon, nous avons d’ailleurs écrit un article qui vous donne 8 conseils à appliquer. Mais il ne faut pas lésiner sur la qualité des matériaux.

Choisir des matériaux à bas pris, c’est prendre le risque de choisir des matériaux de mauvaise qualité et qui ne tiendront pas dans le temps.

Par exemple, si pour l’isolation, vous choisissez de prendre les matériaux les moins chers, vous risquez de vous retrouver avec de la moisissure due à l’humidité. Ou si vous choisissez un bois de mauvaise qualité, il est possible que celui-ci gondole, encore une fois à cause de l’humidité.

8/ Bâcler l’isolation 

S’il y a bien une deuxième étape de l’aménagement à ne pas bâcler, après la définition des besoins, c’est l’isolation ! 

Une bonne isolation vous protégera du froid, mais également de la chaleur. Elle permet un confort non négligeable et surtout de garder une température agréable à l’intérieur du van en toute circonstance. 

Une bonne isolation vous protégera également des nuisances sonores venant de l’extérieur du véhicule.

Il est important de choisir des matériaux de qualité et de bien s’appliquer lors de la pose. 

Quelques isolants à privilégier : 

  • Laine de mouton ; 
  • Biofibre ; 
  • Liège ; 
  • Multicouche.

9/ Créer des ponts thermiques

Comme nous venons de le dire, il ne faut pas sous-estimer l’étape de l’isolation de votre fourgon, vous devez faire attention à ne pas créer de ponts thermiques.

Les ponts thermiques se créent lorsque la tôle est laissée à nu à certains endroits : cela peut complètement anéantir vos efforts d’isolation.

Il est donc important de veiller à remplir les angles, les courbes, notamment les longerons qui sont souvent creux, avec un bon isolant. Cela permet de réduire le taux d’humidité présent dans l’air à l’intérieur van.

Les lecteurs de cet article ont également lu : Comment limiter l’humidité dans un fourgon aménagé ? Conseils et astuces.

10/ Ne pas isoler le plancher

Saviez-vous que ne pas isoler le plancher de votre van pouvait causer des déperditions de chaleur importantes ? 

En effet, le froid va entrer par le plancher (surtout en hiver) puisqu’il est proche du sol. 

De plus, si vous avez installé un chauffage et que vous n’avez pas isolé le plancher, alors vous épuisez vos ressources pour rien. Même si vous avez très bien isolé vos murs.

Isoler le plancher avec du polystyrène ou du liège permet de réduire la déperdition de chaleur et de réduire la nuisance sonore venant de l’extérieur.

11/ Oublier d’isoler les tuyaux

Petite erreur, pas bien grave, mais qui peut vous donner du fil à retorde en hiver. 

En effet, si vous n’avez pas isolé vos tuyaux et que les températures sont négatives, il est possible que ceux-ci gèlent : vous ne pouvez pas utiliser l’eau et les tuyaux peuvent exploser. 

Plusieurs solutions : 

  • Isoler les tuyaux ; 
  • Mettre une sonde dans le réservoir d’eau propre ; 
  • Avoir un chauffage qui maintient l’intérieur du fourgon à une température moyenne ; 
  • Passer l’hiver dans des pays ensoleillés et aux températures douces.

Découvrez 9 destinations où passer l’hiver au soleil en fourgon aménagé.

12/ Ne pas faire de plan 3D de son futur aménagement

plan 3d aménagement intérieur fourgon
Stoke Loaf Van

Oui, il y a vraiment des gens qui se lancent dans l’aménagement de leur fourgon sans faire de plan. 😯

Mais attention, le risque c’est de se retrouver avec un aménagement qui ne correspond pas à ce que vous vouliez, qui ne correspond pas au rendu visuel souhaité.

Il ne faut pas se lancer tête baissée dans l’aménagement, c’est important de prendre le temps de modéliser le projet pour ne pas regretter par la suite.

Pourquoi faire un plan 3D ? 

  • Connaître les mesures exactes ;
  • Se rendre compte de la place disponible ;
  • Définir et valider l’emplacement de chaque équipement ou meuble ;
  • Se rendre compte du visuel de l’agencement final.

Si vous ne savez pas quel logiciel utiliser, vous pouvez lire notre article : 2 logiciels gratuits pour faire des plans d’aménagements pour votre fourgon.

Retrouvez quelques idées de plans d’aménagement de fourgon dans cet article.

13/ Être négligent sur les mesures

Personne ne souhaite se retrouver avec un aménagement bancal, un meuble qui dépasse, des tuyaux ou câbles trop courts (ou trop longs)… C’est pour cela que vous ne devez pas être négligent sur les mesures.

Vous devez tout mesurer, au centimètre près. Le plan 3D va grandement vous aider à ne pas vous tromper dans les mesures.

La qualité de votre aménagement et votre confort sont en jeu !

14/ Ne pas prendre en compte le poids à vide du fourgon

Erreur fréquente à éviter : ne pas prendre en compte le poids à vide du camion.

Le risque ? Se retrouver en surcharge. En plus d’être dangereux, vous risquez une amende.

Il est important de connaître le poids à vide de votre véhicule ainsi que le poids maximum autorisé (PTAC). Le poids à vide et le PTAC sont indiqués sur votre carte grise.

Pour les utilitaires, le poids total autorisé en charge est souvent de 3,5 t, sauf dérogation.

Pour calculer le poids disponible pour votre aménagement, vous devez soustraire le poids à vide au poids total autorisé. C’est ensuite à vous de choisir vos matériaux en fonction du poids disponible.

Vous pouvez faire peser votre fourgon dans un centre de contrôle technique ou bien chez un ferrailleur, une casse automobile ou une entreprise de travaux publics possédant un pont de pesage.

15/ Mal répartir le poids de l’aménagement 

Mal répartir le poids de l’aménagement, c’est prendre le risque d’user anormalement vos suspensions et vos pneus.

Il ne faut pas placer tous les meubles ou équipements les plus lourds du même côté. Vous devez chercher le bon équilibre entre l’avant et l’arrière du camion et les deux côtés.

C’est d’ailleurs grâce à votre plan 3D que vous allez avoir une idée de la répartition du poids.

Attention, si vous souhaitez passer l’homologation VASP, il y a un certain poids par essieu (avant/arrière) à respecter. Renseignez-vous bien avant de commencer l’aménagement.

16/ Ne pas prévoir assez de rangements

femme qui range dans ses tiroirs car elle a crée assez de rangement. Ne pas avoir assez de rangement = erreur aménagement fourgon

Ça, c’est l’erreur classique ! Se dire qu’on ne va pas emporter grand-chose et ne pas prévoir assez de rangements.

En fait, vivre dans un fourgon, c’est vivre dans un espace réduit. Il faut donc penser optimisation du peu d’espace disponible. Vous devez organiser et trouver une place pour chaque chose sinon cela devient vite le bazar à l’intérieur de votre fourgon.

Il est vraiment important d’avoir des rangements : tiroirs, placards… chaque petit espace doit être utilisé pour ranger vos affaires.

Il faut également que ces rangements soient facilement accessibles, sinon vous allez vite prendre l’habitude de déposer tout ce qui traine dans un coin et les choses vont s’entasser. Et puis croyez-nous des placards peu accessibles, ça peut vite devenir énervant.

Voici une petite anecdote : 

Comme vous le savez, nous avons acheté notre fourgon d’occasion, il était déjà aménagé par les anciens propriétaires. Les tiroirs dans lesquels nous pouvons mettre nos vêtements sont placés sous le lit. Malheureusement, les tiroirs ont été très mal pensés et nous ne pouvons pas les ouvrir entièrement à cause du pied de la table. De plus, le locker pour les ouvrir est ultra dur et fait mal aux doigts. Chaque matin, quand nous devons choisir de nouveaux vêtements, c’est la même galère et le même énervement…

Nous comptons créer un nouveau meuble avec des tiroirs plus accessibles sous notre plan de travail. Cela nous permettra de mettre nos vêtements à un endroit plus facile d’accès. Et ces tiroirs mal pensés nous serviront à stocker des équipements dont on ne se sert pas tous les jours.

Conclusion de cette anecdote, faite des tiroirs ou placards, facilement accessibles.

Si vous recherchez de l’inspiration et des astuces, voici un article qui pourrait vous intéresser : Astuces de rangement — optimiser la place en van ou fourgon aménagé.

17/ Négliger les aérations

Attention à ne pas négliger les aérations. Vous pourriez penser qu’il suffit d’ouvrir une fenêtre dans le poste de conduite quelques minutes pour renouveler l’air, mais pas du tout.

Il est essentiel de laisser l’air circuler librement à l’intérieur du fourgon, sinon l’air ne se renouvelle pas et se charge en CO2. L’oxygène présent dans l’habitacle diminue et l’air respiré peut devenir nocif.

Pour empêcher ce type de problème, des normes sont à respecter : un nombre d’aérations à installer avec un emplacement précis en fonction de la superficie de votre fourgon. 

Vous pouvez installer plusieurs types d’aération : un lanterneau classique, un lanterneau avec ventilateur, des aérations latérales (laissant l’air entrer en permanence).

18/ Ne pas s’être renseigné sur les normes de sécurité

Il existe tout un tas de normes à respecter lorsqu’on aménage un utilitaire. Des normes de sécurité ou des normes à respecter pour espérer obtenir la mention VASP Camping-car sur la carte grise de votre fourgon.

Par exemple, il y a des normes pour l’installation gaz, celle-ci doit être réalisée par un professionnel ou au minimum être certifiée par une personne agréée avec un papier officiel prouvant sa conformité. 

Il y a également des normes à respecter pour le poids de l’aménagement et sa répartition, ou pour le nombre d’aérations et leurs emplacements.

Concernant la sécurité, par exemple, si vous souhaitez poser un lanterneau ou une fenêtre, vous devez faire attention à ne pas couper l’armature porteuse du fourgon sous risque d’affaiblir la carrosserie.

Renseignez-vous sur les normes concernant la modification de l’aspect de la carrosserie du véhicule avant de procéder au moindre changement.

Ne négligez pas la sécurité.

19/ Penser que tout se passera comme prévu

aménagement intérieur en bois d'un fourgon avec outils sur le plan de travail

L’aménagement d’un fourgon est un long projet, qui prend du temps et qui ne se passe pas toujours comme on l’imagine. 

En effet, penser que tout se passera comme prévu est une erreur qui risque de vous coûter votre motivation. Parce que dans ce genre de projet, il y a toujours des imprévus, des choses qui se compliquent, des matériaux qui mettent du temps à arriver, etc. 

Par exemple, il y a sûrement des choses que vous pensiez pouvoir faire seul(e), mais pour lesquelles vous allez finalement avoir besoin de l’aide de quelqu’un. Ce n’est pas toujours simple à accepter.

Il faut vous y préparer, sinon vous risquez d’être déçu(e), de perdre votre motivation et de laisser tomber ce beau projet.

Le sentiment d’avoir achevé l’aménagement complet et de pouvoir enfin voyager à bord de votre fourgon, c’est vraiment fort, alors ne baissez pas les bras !

Conclusion

Nous espérons que cet article vous aidera à ne surtout pas faire ces erreurs lors de l’aménagement de votre van ou fourgon

Pour rappel, aménager un utilitaire soi-même est un projet qui demande du temps, de l’engagement, quelques compétences, un peu de bon sens et surtout beaucoup de motivation.

D’ailleurs, si vous souhaitez aménager votre fourgon, et que vous ne savez pas combien cela va vous coûter ? Vous pouvez lire notre article : Coût moyen de l’aménagement de fourgon

Et si vous voulez faire quelques économies sur l’aménagement, voici un autre article qui pourrait vous plaire : 8 conseils pour aménager un fourgon avec un petit budget.


Nous espérons vous avoir donné les ressources nécessaires à l’élaboration de votre projet d’aménagement. Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à laisser un commentaire ou à nous contacter par email à l’adresse suivante : [email protected]

À bientôt, 
Johanna & Gabriel

Pensée spécialement pour vous

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

Et apprenez en plus sur la vanlife !

Ce formulaire vous permet de recevoir nos conseils, inspirations et astuces réguliers sur la vie à bord d’un véhicule aménagé et nos offres de produits et services afin de vous aider à avancer dans ce domaine. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en un clic. En savoir plus (mentions légales).

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement les indispensables pour un road trip réussi !

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest