7 petites étapes pour devenir minimaliste

par | Lifestyle

Bienvenue sur objectif-vie-en-van.com ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute recevoir nos conseils et nos inspirations gratuitement dans votre boite mail : cliquez ici pour recevoir gratuitement tous nos conseils ainsi que notre eBook « Vanlife Starter Pack » en bonus.

Objectif Vie En Van
Objectif Vie En Van
7 petites étapes pour devenir minimaliste
/

Il y a quelques années, le minimalisme était un sujet à la mode. Il a été relayé par de nombreux médias et une belle myriade d’influenceurs. Au début très moquée, la philosophie du moins a réussi à trouver sa place parmi des personnes lasses d’être possédées par leurs possessions et surtout, par des personnes à la recherche d’une vie plus simple.

Avec Johanna, nous n’aimons pas acheter (vêtements, gadgets, téléphones, etc.). Pas par simple radinerie, mais simplement parce que nous n’éprouvons aucun plaisir à acheter.

Bien entendu, cela ne signifie pas qu’on ne se fait jamais plaisir. Au contraire ! C’est simplement qu’on a appris à apprécier la véritable valeur des choses. Nous aimons mettre le prix sur des objets de qualité.

Nous avons toujours été comme ça et nous tendons à avoir la vie la plus simple possible. Gardez en tête qu’une vie simple ne signifie pas forcément une vie austère (sauf si c’est ce à quoi vous aspirez).

Bien que la vie en van existe depuis longtemps, l’explosion du minimalisme a fait monter en flèche ce mode de vie alternatif. C’est sûrement grâce à tout cet engouement que l’idée d’acheter un fourgon pour y vivre à l’année a commencé à germer dans notre esprit.

En fait pour nous, vivre à plein temps dans un véhicule aménagé est fondamentalement la même chose que de vivre dans un appartement — ou une maison — si nous éliminons tout l’espace vide ou superflu. Donc dans un van, tout est accessible plus facilement et en plus ; on gagne en liberté géographique (c’est du 100% gagnant) !

C’est sûrement l’une des meilleures décisions que nous ayons jamais prises. Et si c’était à refaire, on le referait exactement de la même manière. Mais ce n’est pas le sujet de cet article. Enfin, presque pas…

En effet, l’expérience de vivre dans un si petit espace a poussé la notion de minimalisme encore plus loin. Et pour ne rien vous cacher, ça n’a pas toujours été facile.

Petit à petit, il a fallu — et il faut encore puisque nous ne vivons pas encore à 100% dans le van — être sélectifs par rapport à ce que nous emmenons avec nous.

Même si c’est le sujet de notre blog, vous n’avez pas besoin de vivre dans van aménagé pour adopter un style de vie minimaliste. Il est possible de reprendre certaines idées principales de la philosophie du moins et de les incorporer dans votre propre vie.

Dans cet article, on aimerait justement vous en partager quelques-unes. Mais avant ça, rappelons ce qu’est le minimalisme afin que nous soyons tous sur la même longueur d’onde.

Qu’est-ce le minimalisme ?

Pour faire court, le minimalisme c’est simplement le fait de vivre intentionnellement avec uniquement les choses dont vous avez besoin. L’objectif étant de tendre à des expériences humaines plutôt que de s’attarder sur la possession.

Posséder moins d’objets c’est :

  • Avoir un environnement plus rangé dans lequel il est plus facile de penser ;
  • Disposer de plus de temps et diminuer sa charge mentale (par exemple, lorsque vous avez moins de vaisselle, vous passez moins de temps à les laver et à les sécher) ;
  • Diminuer son stress (vous avez moins peur de vous faire voler, vous arrêtez de chercher les choses…) ;
  • Diminuer son stress par rapport à l’argent (en ayant besoin de moins, vous dépensez moins) ;
  • Etc.

Finalement, la vie minimaliste vous donne la liberté de consacrer moins de temps et d’argent à des choses et de dépenser plus d’énergie pour vivre réellement.

Généralement, nous achetons parce que nous sommes constamment sollicités, que nous avons peur de manquer et surtout, parce que nous souhaitons nous donner de la valeur. Mais est-ce que posséder le dernier iPhone (l’exemple cliché, oui on sait) fait de vous quelqu’un de meilleur ? Bof bof, hein ?

C’est dans cette optique que d’autres types de minimalisme ont vu le jour :

  • Minimalisme financier (éliminer les distractions, passer de « gagner de l’argent » à « profiter de la vie », cesser de prendre l’argent comme gage de bien-être) ;
  • Minimalisme alimentaire (simplifier le temps passé en cuisine et manger des aliments bruts ou peu transformés) ;
  • Minimalisme zéro déchet ;
  • Etc.

Tous ces types sont en fait des sous-catégories du minimalisme général. L’objectif est le même à chaque fois : rechercher le bonheur non pas à travers les choses, mais à travers la vie elle-même.

Le minimalisme est-il fait pour vous ?

Alors voilà, pour devenir minimaliste c’est assez simple. Vous devez :

  • Vivre avec moins de 100 objets ;
  • Ne pas avoir de télé ;
  • Vendre ou donner votre voiture ;
  • Manger bio ;
  • Ne pas faire une grande carrière (parce que gagner de l’argent c’est mal… très mal) ;
  • Vivre dans un pays exotique dans lequel le coût de la vie est extrêmement bas ;

On rigole, bien évidemment. Cela étant dit, certaines personnes qui rejettent le minimalisme et qui le voient comme une simple mode ont exactement ces objections pour se justifier de pourquoi elles n’adopteront jamais ce mode de vie. 

Non. Le minimalisme ce n’est pas ça.

Il n’y a rien de mal en soi à posséder des biens matériels ou bien à gagner beaucoup d’argent. Le problème se situe surtout dans le sens que nous donnons à toutes ces choses. 

Donc si vous souhaitez vous débarrasser des excès de la vie en faveur de la concentration sur ce qui est important afin de trouver le bonheur, l’épanouissement et la liberté… alors oui, le minimalisme est fait pour vous !

Et chacun trouvera là-dedans sa propre voie. De notre côté, adopter ce mode de vie nous permet de :

  • Mieux vivre l’instant présent ;
  • Poursuivre nos passions (celles qui ont vraiment du sens pour nous) ;
  • Découvrir la vraie liberté ;
  • Créer plus et consommer moins (même si nous ne sommes pas de parfaits blogueurs, nous prenons à présent plus plaisir à partager qu’à consommer… même si c’est toujours avec plaisir que nous lisons vos messages 😉) ;
  • Se débarrasser des trucs superflus (« trucs » signifiant des objets qui n’ont finalement pas de sens pour nous) ;

7 étapes pour devenir minimaliste

Photo minimaliste d'un ponton au bord d'un lac

Nous aimerions à présent vous partager quelques idées sur la façon d’atteindre un style de vie minimaliste sans adhérer à un code strict.

Puisqu’il n’y a pas de règle, vous n’êtes en aucun cas dans l’obligation de suivre ces étapes dans l’ordre. D’ailleurs, nous aurions plutôt dû appeler ça des « actions concrètes » pour devenir minimalistes.

Étape 1 : Définissez vos propres règles

La philosophie du moins est différente pour chacun. Mais cela ne doit pas signifier que le chemin pour y parvenir doit être chaotique et doit être parcouru les yeux bandés.

Commencez par identifier la raison pour laquelle vous souhaitez devenir minimaliste. 

Vous en avez assez de ne pas avoir assez de temps ? Mettez-le sur papier. Vous avez l’impression de ne pas réussir à gérer votre argent ? Écrivez-le. Vous avez du mal à vous endormir et vous vous réveillez régulièrement la nuit ? Écrivez-le aussi. Vous en avez plus qu’assez de faire des achats impulsifs ? Vous aimeriez prendre des décisions plus réfléchies et plus justes ? Vous avez envie d’adopter un mode de vie plus sain ? Vous en avez marre de manquer de confiance en vous ? Vous n’en pouvez plus de vos dettes ? Vous aimeriez vivre une vie plus simple et plus paisible ? Qu’importe les raisons pour lesquelles vous avez envie d’adopter un style de vie minimaliste, écrivez-les.

Savoir pourquoi vous faites quelque chose augmente considérablement vos chances d’atteindre votre objectif.

Étape 2 : Donnez ou vendez ce que vous n’utilisez pas

Nous avons tous des objets que nous avons déjà utilisés, mais que nous n’utilisons plus depuis quelque temps. 

Cela peut-être tout et n’importe quoi. Lorsque vous en trouvez un, utilisez la règle des 6 mois, utilisez-le, donnez-le ou vendez-le.

Si vous ne connaissez pas encore la règle des 6 mois, c’est simplement le fait de donner ou vendre un objet que vous n’avez pas utilisé au moins deux fois au cours des 6 derniers mois.

Par exemple, si vous n’avez pas utilisé votre vélo depuis plus de six mois, cela signifie que vous n’en avez pas besoin et qu’il est superflu dans votre vie. Dans ce cas, donnez-le ou vendez-le. Vous pourriez en tirer un billet allant de 450 à 2 000 € ! 

Et pourquoi la limite des six mois ? Parce que certains articles sont saisonniers. Notamment les manteaux d’hiver ou les maillots de bain.

Conseil : vous pouvez faire la même chose avec les applications installées dans votre smartphone. On en mettrait notre main à couper que vous n’avez pas ouvert certaines de vos applications depuis plusieurs mois.

Étape 3 : Épargnez au moins 1 000 €

Tirelire pour épargner 1 000 euros et adopter une vie minimaliste.

Avoir un fond d’urgence simplifie tout. Et c’est justement le but du minimalisme : simplifier.

En effet, un fond d’urgence permet de faire face aux imprévus ; ce qui enlève une charge mentale assez conséquente.

Même si vous n’aimez pas l’argent, vous ne pouvez pas l’ignorer. 

Essayez de faire de cet objectif une priorité en limitant vos dépenses à ce qui est vraiment nécessaire pendant quelques mois et en vendant ce que vous n’utilisez plus. Une fois que vous aurez atteint ce premier palier, augmentez-le.

Avec Johanna, notre fond d’urgence est de 12 000 €. Nous ne l’avons pas encore complètement atteint et pour vous dire la vérité, nous cherchons déjà à l’augmenter. 

En fait, notre mode de vie (la « vanlife ») est par définition assez imprévisible. Pour vous donner un exemple, une simple panne pourrait mettre fin à notre aventure. Rajoutons à ça, que même si Johanna est en CDD, de mon côté je suis freelance en tant que concepteur de sites web et d’applications mobiles. Si je venais à traverser une période creuse, j’aimerais pouvoir amortir ma chute avec cette épargne de précaution.

En bref, un fond d’urgence ça soulage, ça met en sécurité et ça permet de vivre plus simplement (et ça rassure votre banquier quand vous lui demanderez un prêt pour un gros achat).

Étape 4 : Combinez les usages

Si vous vivez dans un véhicule aménagé ou que l’aventure vous tente, cette étape aura encore plus d’importance pour vous.

En effet, en adoptant un style de vie nomade, vous ne pouvez pas emporter trop de choses avec vous. Premièrement parce que l’espace est limité. Et deuxièmement parce que, contrairement à ce que l’on pourrait croire, il n’est pas aisé de ranger de petits espaces. Donc si vous emmenez beaucoup d’objets, il y a fort à parier pour que ces derniers finissent par trainer et par vous encombrer l’esprit.

Essayez d’avoir uniquement (ou presque) des objets qui servent à plusieurs choses. 

Le premier objet qui nous vient à l’esprit — parce qu’il est juste à côté de nous en ce moment — est le couteau suisse (avec ses 21 fonctions).

Pour le reste, on laisse libre cours à votre imagination. De notre côté, nous avons fait le choix de ne pas emporter notre appareil photo. Déjà parce que ce dernier est extrêmement encombrant, que nous sommes que de simples amateurs et que nous avons des téléphones qui font déjà très bien le travail. Mais aussi parce que ça ferait un appareil en plus à recharger et qu’en van, l’électricité est limitée.

Étape 5 : Dépensez pour des expériences, pas pour des possessions

Pensez-vous sincèrement que vous vous souviendrez dans quelques années — ou quelques mois — avoir acheté cet habit à la mode ? 

Prenez l’habitude d’enrichir votre vie avec de nouvelles compétences, expériences et aventures plutôt qu’avec une nouvelle voiture qui perd de la valeur une fois achetée.

Par exemple, vous vous souviendrez longtemps d’un voyage. Vous en garderez de bons souvenirs, même si tout ne s’est pas bien passé. En revanche, vous vous lasserez très vite de votre nouvel iPad et vous sentirez de la frustration jusqu’à ce que vous achetiez le nouveau.

Les expériences apportent du bonheur sur le long terme sans vous encombrer d’objets là où les possessions vous apportent du bonheur uniquement sur un court instant (quelques minutes à quelques jours).

La bonne nouvelle, c’est que les expériences ne sont pas plus onéreuses que les possessions :

Étape 6 : Réduisez votre consommation d’écrans

Homme devant son smartphone cherchant à réduire sa consommation d'écran

Au départ, ça ne faisait pas partie de nos objectifs pour devenir minimaliste

Et pour cause, ça nous paraissait irréalisable. En effet, qui dit « mode de vie nomade » dit également « travail nomade depuis un ordinateur ». Et quand on n’a pas de bureau, il n’y a plus vraiment de frontière entre la vie professionnelle et la vie personnelle. Surtout lorsqu’on travaille à son compte et qu’on ne compte pas ses heures.

Cela dit, à notre plus grand étonnement, en adoptant la vanlife nous avons réussi à diminuer notre temps d’écran. Et ça nous fait un bien fou :

  • Moins de stress ;
  • Diminution de la sensation de fatigue ;
  • Moins (voire plus du tout) de migraines ;
  • Et surtout, on retrouve nos mots ;

Parce que oui, passer votre temps devant votre télé, sur votre smartphone, tablette, ordinateur et compagnie est extrêmement néfaste pour votre santé aussi bien physique que mentale. On pense notamment à la baisse de la fertilité, les problèmes auditifs, la perturbation de la qualité du sommeil, l’interférence électromagnétique, le cancer du cerveau et l’hypersensibilité électromagnétique.

De notre côté, si on ne fait pas attention, on peut passer beaucoup de temps sur TikTok. Le truc, c’est que les algorithmes sont conçus pour nous faire rester le plus longtemps possible sur leur plateforme.

Outre tous les effets néfastes des réseaux sociaux et compagnies, ils sont très mauvais pour quiconque souhaite devenir minimaliste.

En effet, ils peuvent aussi nous amener à comparer nos vies à celle des autres et à nous convaincre d’acheter des choses dont nous n’avons pas réellement besoin pour être plus heureux, plus beaux, plus intelligents ou carrément les trois.

Sachez que passer moins de temps à scruter des photos parfaites sur Instagram peut vous aider à avoir davantage confiance en vous.

Pour réduire votre consommation d’écran, il ne suffit pas de vous dire que vous allez faire 30 minutes de TikTok par jour. Vous allez craquer en moins d’une semaine à cause d’un manque.

Lancez-vous simplement dans des activités plus stimulantes et amusantes. Vous verrez que, naturellement, vous regarderez moins vos écrans. 

Bien évidemment, l’idée n’est absolument pas de supprimer les écrans (sauf si c’est votre souhait). La vérité, c’est que nous ne pouvons plus vraiment vivre sans. 

Commencez simplement par vous rendre compte du nombre d’heures que vous pouvez passer sur votre téléphone tous les jours et essayez de le diminuer de 20 à 40% par semaine. De même, demandez-vous à chaque fois : « est-ce que ce que je suis en train de regarder m’apporte vraiment de la valeur ? ».

Étape 7 : Planifiez vos repas

Cette étape est encore en cours de test chez nous. Elle est 1 000 fois plus simple à appliquer dans une mode de vie de sédentaire que nomade.

En plus de vous aider à réduire le gaspillage alimentaire, la planification des repas vous aidera également à économiser de l’argent (que vous pourrez mettre dans votre fond d’urgence 😉), du temps et de la charge mentale.

Chaque semaine, réservez une heure — pas une minute de plus — pour planifier chacun des repas que vous mangerez pendant la semaine, y compris le petit-déjeuner, le déjeuner, le dîner et les collations de chaque jour.

Ensuite, dressez une liste de tous les ingrédients dont vous avez besoin pour les repas et respectez cette liste lorsque vous ferez vos courses pour éviter d’acheter des aliments supplémentaires que vous ne mangerez pas.

Étape Bonus : Envisagez une vie alternative

Van garé devant la mer lors d'un couché de soleil.

La plupart d’entre nous ont été élevés dans l’idée que trouver un emploi, obtenir une maison avec un prêt et épargner pour la retraite est la meilleure option pour nos vies.

Ce n’est fort heureusement pas la seule solution. Et il y a des vies alternatives qui correspondent mieux à la tendance du minimalisme.

Nous avons fait le choix de vivre dans un van. Ça a été pour nous une évidence.

L’idée d’aller à contre-courant, de faire les choses autrement et de se débrouiller seul peut-être déstabilisant et effrayant pour vous, tout comme pour votre entourage. Mais en se renseignant, on se rend vite compte que beaucoup d’autres personnes le font et que ça n’a rien d’effrayant. 

Vous pouvez :

  • Vivre dans un van ;
  • Vivre dans un camping-car ;
  • Opter pour la vie sur un bateau ;
  • Investir dans une tiny-house ;
  • Faire de la collocation et devenir minimaliste financier ;
  • Acheter un terrain et construire sa propre maison autonome et durable ;
  • Opter pour une vie zéro déchet ;

Comment devenir minimaliste a changé nos vies ?

Pour êtres totalement francs avec vous, nous n’avons pas l’impression de nous être forcés à devenir minimaliste. D’ailleurs, c’est une bonne chose de ne pas avoir cette impression. En effet, si nous nous étions forcés en nous fixant des objectifs irréalisables, nous n’en serions pas là aujourd’hui.

Notre route vers le minimalisme n’est pas encore terminée et elle ne le sera sûrement jamais.

Être constamment conscient de la façon dont vous vivez est le seul moyen de continuer à prendre des décisions conscientes concernant votre style de vie.

Depuis que nous avons acheté Hermès, même si nous ne vivons pas encore à 100% à l’intérieur, nous achetons comme si c’était le cas. Notre vie toute entière tient dans un Iveco 35-8 de 1996.

L’adaptation à un style de vie plus minimaliste nous a rendus encore plus conscients de la façon dont nous dépensons notre argent (on est bien conscient que nos pleins de carburant nous coûtent la Lune par exemple 😉). 

Chaque achat que nous faisons est justifié et raisonné.

Nous privilégions les expériences aux biens matériels. Et même si nous avons toujours vécu de cette manière, la vanlife et le minimalisme n’ont fait qu’amplifier cela.

On ne crache pas sur l’argent (il sert à financer notre voyage et on le gagne assez difficilement pour qu’on puisse cracher dessus), mais il ne représente plus un but ni un signe de bien-être ou de statut social. 

Et voilà, on espère que cet article vous a plu et qu’il vous permettra, étape par étape, de devenir plus minimaliste. Même s’il vous faut 10 ans pour atteindre votre idéal de la philosophie du moins, les avantages, eux, commencent maintenant !

Pour aller plus loin :

Ps : Rejoignez notre Newsletter « La Lettre libre » pour rester informé de nos prochains articles (le formulaire d’inscription est juste ci-dessous 👇).

Pensée spécialement pour vous

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

Et apprenez en plus sur la vanlife !

Ce formulaire vous permet de recevoir nos conseils, inspirations et astuces réguliers sur la vie à bord d’un véhicule aménagé et nos offres de produits et services afin de vous aider à avancer dans ce domaine. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en un clic. En savoir plus (mentions légales).

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement les indispensables pour un road trip réussi !

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest