Comment dormir en sécurité dans son camping-car, van ou fourgon aménagé ?

par | Vanlife

Bienvenue sur objectif-vie-en-van.com ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute recevoir nos conseils et nos inspirations gratuitement dans votre boite mail : cliquez ici pour recevoir gratuitement tous nos conseils ainsi que notre eBook « Vanlife Starter Pack » en bonus.

Depuis l’explosion des ventes de véhicules aménagés, dormir en sécurité dans des spots (en pleine nature ou dans des aires de camping-cars) s’avère être de plus en plus compliqué.

En effet, après plus de deux ans à lire des publications sur les groupes Facebook de vanlifers, le nombre de vols avec effraction dans des camping-cars, fourgons et vans ne cesse de grimper.

De notre côté, nous appréhendons de plus en plus de laisser notre Iveco sans surveillance. Et il en va de même pour la nuit : nous nous réveillons à chaque bruit suspect.

Même si nous n’avons pas encore eu l’occasion de parcourir le monde entier et qu’il nous arrive d’avoir peur, nous pensons que la vanlife est tout aussi sûre que la vie en appartement (si ce n’est plus). Mis à part quelques rencontres étonnantes ou quelques spots flippants, nous n’avons jamais vraiment eu de problème.

Cela dit, nous ne voulons pas que la peur prenne le dessus et nous empêche de découvrir le monde. 

Ainsi, après de nombreuses recherches, nous avons sélectionné pour vous les meilleurs conseils qui vous permettront à nouveau de dormir en toute sécurité dans votre véhicule de loisir !

À la fin de cet article, nous vous montrerons notre système de sécurité (minimaliste).

Pourquoi cet article ? (Notre histoire)

Comme nous vous le disions dans l’introduction ; nous n’avons jamais eu de problème lors de nos voyages en van. Mais alors, pourquoi écrire cet article ?

Premièrement, c’est un sujet qui revient de plus en plus souvent sur les groupes Facebook.

Deuxièmement, à force de lire les témoignages d’autres nomades, et parce que nous aimons les histoires de meurtres, nous avons développé un petit stress prétraumatique.

Au cours de notre petite vie de jeunes vanlifers, il y a eu 2 spots sur lesquels nous avons vraiment eu peur.

Le premier spot « cauchemar » : dans les Pyrénées-Orientales

Spot en pleine montagne lors d'un road trip en voiture aménagée

Le premier spot se situait dans les Pyrénées-Orientales. C’était lors de notre road trip en voiture aménagée. Nous avions été contraints de traverser tout le sud de la France en une seule journée pour la simple est bonne raison que trouver un coin sympa où passer la nuit en été dans les régions du sud sans se prendre une amende est une mission quasi impossible.

Donc après avoir trouvé un spot en haut d’une petite montagne en face du Pic du Canigou dans les Pyrénées-Orientales sur Park4Night, nous nous y sommes rendus.

Il faisait déjà presque nuit lorsque nous sommes arrivés là-bas. Il n’y avait personne et le premier petit village était à 20 minutes en voiture. Bref, on était perdu en pleine nature.

Il a fallu qu’on installe notre aménagement dans la nuit avec seulement nos lumières frontales pour nous éclairer. On a mangé dans la voiture avec la très désagréable impression de se sentir observés. 

Par flemme de tout désinstaller et parce que nous étions fatigués de notre route, nous avons décidé de rester là. Ce fut l’une de nos pires nuits ! 

Il y avait des bruits de pas tout autour de la voiture. J’ai (Gabriel) dormi avec un couteau sous mon oreiller histoire de me rassurer un peu.

Finalement il ne s’est rien passé et les bruits de pas étaient simplement des animaux sauvages.

Le second spot « cauchemar » : à 30 minutes de chez nous, en Normandie

Pour le second spot, c’était il y a 3 semaines (au moment où on rédige cet article). On voulait tester l’aménagement d’Hermès, notre Iveco 35-8, le temps d’un week-end.

On s’était prévu un petit itinéraire qui nous faisait passer un peu partout dans la campagne normande en direction de la mer.

On a passé la première nuit dans un coin perdu en lisière de forêt à côté d’une maison franchement flippante. Avec le fait qu’il n’y avait pas de réseau, nos histoires d’horreur en tête et les témoignages glaçants d’autres nomades, nous avons eu du mal à fermer les yeux ; chaque bruit nous réveillait.

Finalement, sur tous les spots sur lesquels nous avons passé la nuit, seulement deux étaient désagréables. Et encore… en soi ils étaient tops, c’est simplement les films qu’on se faisait qui ont rendu l’expérience désagréable !

Cela dit, même si nos seules mésaventures en van sont le fruit de notre imagination, nous avons tout de même tenu à chercher des conseils de sécurité pour nous redonner une certaine tranquillité d’esprit.

Nous n’appliquons pas tous les prochains conseils que nous nous apprêtons à vous donner. En effet, certains ne correspondent pas à notre mode de vie. Nous pensons que vous devriez en faire de même ; évaluez votre propre situation et choisissez uniquement les conseils et convient le mieux à votre style de voyage.

Le conseil qui vous sauvera dans 99.9% des cas

Il y a un conseil qui est largement au-dessus des autres et qui mérite une partie complète. Ce conseil, c’est le fait de suivre votre instinct et d’utiliser votre cerveau (même un si ce n’est qu’un peu).

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Comment vivre en van à l'année : le guide

Que ce soit en pleine nature, sur une aire de camping-car, sur un parking public ou dans un camping, si vous ne vous sentez pas en sécurité : partez ! 

Dans le meilleur des cas, si vous décidez de rester, vous passerez une mauvaise nuit. Vous avez la chance de voyager dans une maison roulante. Tout ce que vous avez à faire, c’est d’allumer le contact et de tracer la route.

En général, lorsqu’on cherche un spot, on utilise plusieurs applications :

  • Park4Night ;
  • Google Maps;
  • Caramaps ;
  • Etc.

Sur ces dernières, on regarde les commentaires des spots ainsi que les photos, s’il y en a. Ensuite on utilise Google Maps pour regarder les environs. Si l’endroit est entouré de bâtiments abonnés, qu’il n’y a pas de lampadaires et/ou qu’il y a beaucoup de déchets, on change de spot.

Bien évidemment, un spot propre ne signifie forcément pas qu’il ne vous arrivera rien. Cela dit, un spot propre est plus rassurant. Les vols restent rares et, en général, c’est votre imagination qui vous joue des tours.

En résumé, suivez votre instinct. SI vous avez un mauvais pressentiment ou que le spot n’est pas très rassurant, fuyez !

Les 12 meilleurs conseils pour dormir en sécurité dans son camping-car, van ou fourgon aménagé

Maintenant que les bases sont posées, nous pouvons passer aux autres conseils. Parce oui, comme nous venons de le voir, ce n’est pas parce que vous suivez votre instinct que vous ne vous ferez pas cambrioler.

Voici à présent comment limiter ce risque et comment enfin dormir en — quasi totale — sécurité dans votre camping-car (ou autre véhicule aménagé).

Conseil n° 1 : Garez-vous avant qu’il ne fasse noir

Van aménagé garé le long d'une route en pleine nature

Pour ce premier conseil, il y a deux écoles :

  • Celles et ceux qui disent qu’il faut arriver le plus tôt possible sur un spot pour avoir de la place, évaluer son environnement et avoir le temps de chercher un autre emplacement si ce dernier ne semble pas être correct ;
  • Celles et ceux qui disent qu’il vaut mieux arriver tard dans la soirée afin de se faire le plus discret possible ;

Même si l’argument de la deuxième école est convaincant, nous appartenons plutôt à la première.

En effet, en arrivant sur un spot avant qu’il ne fasse noir, il vous est beaucoup plus facile d’évaluer votre environnement.

Cela est important dans le sens où si vous arrivez dans le noir, vous ne pourrez pas tout observer. Par exemple, vous ne pourrez pas voir (mis à part sur Google Maps) s’il y a des habitations étranges à proximité ou d’autres éléments un peu louches.

En d’autres termes, vous aurez plus de mal à faire jouer votre instinct. Pourtant, c’est bien ce dernier qui vous sauvera d’un vol par effraction dans 99.9% des cas !

Conseil n° 2 : Cachez vos objets de valeur

Ça va de soi, mais il faut éviter de tenter les voleurs. 

Pour ça, vous devez simplement cacher le plus d’objets possible. Et plus particulièrement ; les objets de valeurs (ordinateurs, appareil photo, drone, etc.). 

Dans notre van, nous avons la chance de ne pas avoir de fenêtre. Nous avons moins de lumière, mais personne ne peut voir ce qu’il y a dans notre petite maison roulante !

La seule façon de voir l’intérieur est en regardant par le pare-brise ou par les vitres côté passager et conducteur. Et encore, tout ce que vous verrez, c’est un siège conducteur, un volant, un levier de vitesses et une banquette de deux places (on ne laisse jamais rien à l’avant lorsqu’on ne conduit pas) !

Partez du principe que s’il n’y a rien à voir, il n’y a rien à voler non plus.

Conseil n° 3 : Utilisez un coffre-fort compact pour les papiers importants

Si vous voyagez en camion aménagé à plein temps, vous avez (ou « aurez ») forcément tout un tas de papiers importants à prendre avec vous :

  • Passeport ;
  • Papiers du véhicule ;
  • Fond d’urgence sous forme de liquide ;
  • Etc.

À moins que vous ayez envie de les trimbaler avec vous où que vous alliez, vous pouvez investir dans un petit coffre-fort à code pour moins de 65 €.

Ensuite, cachez simplement ce dernier de telle sorte à ce qu’il ne puisse pas être vu de l’extérieur.

Conseil n° 4 : Faites une veille sur les arnaques (mais les gens ne sont pas tous méchants)

Les escroqueries font partie du voyage. Surtout si vous voyagez dans d’autres pays que le vôtre. Le pire, c’est qu’elles peuvent arriver de jour comme de nuit.

Cela dit, même si elles font partie du voyage, elles ne sont jamais agréables et elles ne devraient même pas exister ! 

De notre côté, nous n’avons jamais eu affaire à des escrocs (ou alors on ne l’a jamais su). En revanche on sait par avance que, du fait de notre gentillesse, on tomberait rapidement et simplement dans le panneau.

Renseignez-vous le plus possible sur les arnaques, les types de vols ou de vandalismes les plus pratiqués dans le pays ou la région que vous visitez.

Par contre ne devenez pas paranos. Ne pensez pas que le monde entier est mauvais.

Il y a quelques mois, après avoir lu de nombreux témoignages sur « l’arnaque à la panne Bulgare », nous avons failli ne pas venir en aide à une dame qui s’était endormie au volant et qui s’était retournée en voiture.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Google Maps : la meilleure application pour la vanlife ?

Mais globalement, vous renseigner sur ce qui peut arriver de plus mauvais a le mérite de vous mettre en garde et de créer de petits automatismes qui vous permettront bien souvent d’éviter le pire.

Conseil n° 5 : Verrouillez toujours vos portes

Ça peut paraître bête, mais on a vite fait d’oublier. Il est donc toujours bon de le rappeler.

Lorsque nous avons dormi dans le second spot qui était à côté de chez nous en Normandie, nous avions oublié de verrouiller notre porte latérale. Et là, s’il y a vol ou agression, c’est plus compliqué :

  • Déjà, ça fait peur 😅 ;
  • Mais surtout, il y a de fortes chances pour que l’assurance ne prenne rien en charge et que votre plainte ne soit même pas prise en compte par la police ;

En fait, pour vous dire la vérité, ce n’est pas que nous avions oublié de verrouiller la porte. C’est simplement qu’on l’avait mal claquée. Donc, verrouillée ou pas, on pouvait quand même l’ouvrir de l’intérieur ET de l’extérieur.

Une fois fermées, vérifiez que vous ne pouvez pas ouvrir vos portes (et revérifiez une fois avant de vous coucher) !

Conseil n° 6 : Investissez dans un système d’alarme

Nous ne l’avons pas fait. Mais vous pouvez aussi investir dans un système d’alarme. 

Le but n’est pas d’empêcher un vol, mais de vous donner le temps de vous préparer à sortir, à vous protéger ou encore, à faire en sorte que ce vol dur le moins de temps possible.

Après quelques recherches, il nous a semblé que cette alarme de la marque Tiiwee avait un bon rapport qualité prix (moins de 80 € et 2 ans de garantie).

Si vous connaissez un système d’alarme plus efficace, moins cher ou de meilleure qualité, faites-le-nous savoir en commentaire 👍

Conseil n° 7 : Adoptez un chien

Attention, ça ne devrait pas être la seule raison qui devrait vous pousser à adopter un animal. 

Cela dit, il s’avère que le chien est un très bon moyen de dissuasion. De notre côté, nous y pensons fortement, mais ce n’est pour le moment, pas notre plus grande priorité.

D’ailleurs, si vous avez un chien et que vous vivez en van / fourgon / CC à l’année ou que vous connaissez quelqu’un qui a ce projet, nous aimerions beaucoup vous interviewer pour un futur article ou podcast (contactez-nous via notre page de contact ou sur nos réseaux sociaux).

Conseil n° 8 : Restez le plus incognito possible

La chose la plus importante que vous puissiez faire éviter les vols et pour dormir en toute sécurité dans votre fourgon aménagé est de cacher le fait que c’est un fourgon aménagé.

Pour ça, ne l’encombrez pas d’autocollants, d’une échelle ou de fenêtres, etc.

De notre côté, pas de bol ; la peinture d’origine d’Hermès est d’une jolie couleur bleue. C’est surtout elle qui peut nous trahir.

Pour ce qui est de notre panneau solaire, il n’est pas très visible.

S’il y a du monde à côté de vous, évitez de sortir en ouvrant grand vos portes histoire de ne pas montrer à tout le monde votre bel aménagement, votre ordinateur ou votre belle enceinte Bluetooth.

Conseil n° 9 : Ajoutez un film antieffraction à vos vitres

C’est une technique que nous avons vue dans une vidéo YouTube, mais que nous n’avons jamais mise en place. En revanche, on y pense sincèrement.

Encore une fois, l’idée derrière ce conseil n’est pas de faire en sorte que plus personne ne cambriole votre véhicule de loisir, mais que le vol dur le moins longtemps possible. Voir même, qu’il n’ai pas lieu.

Avec un film antieffraction, il sera beaucoup plus difficile pour les malfaiteurs (oui, c’est comme ça qu’on les appelle), de vous cambrioler ou de vous faire du mal en utilisant le point le plus sensible de votre véhicule : les vitres et le pare-brise. 

Notre système de sécurité (minimaliste)

Passons maintenant à notre système de sécurité extrêmement minimaliste qui peut se résumer en une seule photo :

Oui, notre système antieffraction est un simple gilet jaune.

Nous pensons que plus il y a de signes extérieurs qui montrent que votre véhicule est protégé, plus vous prouvez qu’il y a des objets de valeur à absolument protéger dans votre maison roulante.

Nous n’avons pas de fenêtres qui donnent directement à l’intérieur de notre fourgon. À moins de forcer la porte latérale ou les portes de derrière, il est impossible de rentrer. 

Pour nous voler, il faudrait briser les vitres de la cabine ou le parebrise. Et encore, ça ne donnerait pas grand-chose puisqu’ici, il n’y a rien. Une cloison sépare la cabine de notre aménagement.

Le gilet jaune permet de tromper le cambrioleur en lui faisant croire que c’est une simple camionnette d’entreprise. Cette technique ne fonctionne donc pas si vous avez un camping-car.

Cela dit, nous pensons investir dans une alarme. Cette dernière est invisible depuis l’extérieur et permet d’éviter ou de diminuer la durée d’un cambriolage. 

Pour conclure, dormir en sécurité dans son camping-car, van ou fourgon aménagé est plus sûr que beaucoup de gens ne le pensent. Dans 99.9% des cas, tout ce dont vous avez besoin pour éviter le pire est de suivre votre instinct.

Enfin, avoir l’homologation VASP vous permettra également d’assurer l’intérieur de votre véhicule de loisir. En cas de vol par effraction, vous n’aurez pas à tout repayer.

Pour en savoir plus sur le quotidien à bord d’un véhicule ménagé et pour recevoir nos articles directement dans votre boite mail, abonnez-vous à notre newsletter « La lettre libre » (le formulaire d’inscription est juste ci-dessous 👇).

Prêt à changer de vie ?

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque semaine nos derniers articles de blog par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité.

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désinscription ou en nous contactant à l’adresse contact@objectif-vie-en-van.com.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Recevez gratuitement nos emails maison

You have Successfully Subscribed!

Recevez gratuitement les indispensables pour un road trip réussi !

You have Successfully Subscribed!

Nos Meilleurs Conseils sur la VANLIFE et le Nomadisme Digital

Nos Meilleurs Conseils sur la VANLIFE et le Nomadisme Digital

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Shares
Share This