Comment faire ses besoins dans la nature ?

par | Sep 9, 2020 | Bivouac

Bienvenue sur objectif-vie-en-van.com ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute recevoir nos conseils et nos inspirations gratuitement dans votre boite mail : cliquez ici pour recevoir gratuitement tous nos conseils ainsi que notre eBook « Vanlife Starter Pack » en bonus.

Si vous randonnez, bivouaquez ou si vous vous baladez régulièrement et que vous sortez un peu des sentiers, il n’est pas rare de mettre l’un de vos pieds dans les besoins de quelqu’un d’autre. Avec un peu de chance, vous n’étiez pas en tongs ce jour-ci. Aujourd’hui, nous aimerions beaucoup vous montrer comment faire, correctement, ses besoins dans la nature.

Leave no trace !

Lorsque nous sommes dans la nature, la règle la plus importante est de ne pas laisser de trace. La prochaine fois que vous partirez en balade ou en randonnée, sortez un peu des sentiers et « amusez-vous » à compter le nombre de grosses commissions bien emballées dans des feuilles de papier blanches ou roses. Bon, nous vous l’accordons, il y a mieux comme jeu, mais faites-le.

Si le nombre est égal à 1, c’est déjà trop. Et malheureusement, c’est souvent bien supérieur à ce résultat. Surtout si c’est un chemin qui est beaucoup emprunté !

Même si le sol est considéré comme l’estomac de la Terre, ce n’est pas une raison pour tout laisser. Surtout lorsque l’on sait que vos excréments prennent 1 an au minimum pour se décomposer entièrement. Et 2 semaines au moins pour le papier toilette.

Et franchement, on ne va pas se mentir, lorsque nous sommes dans la nature, c’est pour écouter le chant des oiseaux, voir de beaux paysages, se baigner dans des rivières, cueillir des champignons… Mais certainement pas pour voir et sentir des déjections humaines tous les 300 mètres. D’ailleurs, ça nous dérange nous au même titre que ça dérange la faune sauvage.

Comment uriner dans la nature ?

soleil à travers les arbres de la foret

Quand on parle de faire ses besoins dans la nature, nous pensons souvent à la grosse commission. Mais pas au pipi. Pourtant, il ne faut pas non plus le faire partout !

En fait, l’urine contient des déchets azotés. Ce sont ces derniers qui vont favoriser l’eutrophisation des rivières.

Pour éviter cela, il ne fait JAMAIS faire pipi dans un cours d’eau. La terre nous met à disposition des moyens pour purifier nos déchets. Ces derniers sont tout simplement les bactéries qui se trouvent dans le sol au pied des arbres.

Pour que votre urine ait le temps de se purifier avant de rejoindre un cours d’eau, trouvez un arbre à, au moins, 50 mètres d’un cours d’eau.

Pour les femmes, si vous ne voulez pas vous accroupir pour faire pipi, sachez qu’il existe des petits entonnoirs pour diriger votre urine.

Comment faire ses gros besoins dans la nature ?

Enfant qui creuse dans le sable

Là c’est déjà beaucoup plus complexe ! Pour faire ses gros besoins dans la nature, il faut se préparer au minimum. En effet, il n’est plus question de laisser vos excréments ainsi que votre papier à l’air libre et à la vue de tous.

Ce que nous pouvons vous conseiller, c’est d’avoir toujours sur vous un petit transplantoir en plastique dur (une sorte de truelle, mais pour le jardinage). L’idée est de faire un trou d’une vingtaine de centimètres de profondeur et de large pour pouvoir accueillir vos excréments.

Vous pouvez aussi très bien utiliser un bout de bois mort assez d’une largeur d’un diamètre d’au moins 5cm et assez long pour creuse ce trou.

Les excréments prennent plus de temps que l’urine pour se décomposer. C’est pour ça qu’il est important de les dissimuler dans un trou.

Le petit kit hygiène

Nous vous conseillons d’avoir toujours sur vous un petit kit pour votre hygiène. Ce n’est pas parce que vous êtes dans la nature que vous devez obligatoirement ressembler à des femmes / hommes des cavernes !

Ce petit kit devrait contenir au minimum, un peu d’eau (vous avez une gourde pour ça normalement), quelques feuilles de papier toilette, un peu de gel hydroalcoolique pour vous laver les mains ensuite et enlever toutes les bactéries.

Les plantes pour s’essuyer naturellement dans la nature ?

Si vous n’avez pas de papier toilette sur vous (et nous verrons plus tard comment le dissimuler si vous en avez), vous pouvez utiliser des feuilles d’arbres. Et s’il n’y a pas d’arbre autour de vous, vous avez toujours une main et un peu d’eau 🙂

La bardane

la bardane pour faire ses besoins dans la nature

La bardane est une plante qui se trouve globalement partout. Son gros avantage lorsqu’on parle de faire ses besoins dans la nature, c’est qu’elle possède de grandes feuilles.

Si ça vous intéresse, elle possède aussi de nombreux bienfaits pour le foie et elle apaise aussi les douleurs intestinales.

Mais il est important de noter que ces bienfaits s’appliquent lorsqu’elle est consommée ou utilisée en médecine, pas en tant que papier toilette de substitution.

Les plantes comestibles sur Amazon

La feuille de châtaignier

la feuille de châtaignier pour faire ses besoins dans la nature

La feuille de châtaignier est suffisamment grande (une vingtaine de centimètres) et se trouve globalement partout aussi.

Les lecteurs de cet article ont également lu : 7 plantes comestibles et simples à reconnaître

La fougère

la fougère pour faire ses besoins dans la nature

Bien que beaucoup moins pratique que la bardane ou la feuille de chêne, la fougère peut aussi s’utiliser pour s’essuyer. Vous devez juste penser à la plier et replier sur elle-même pour éviter les trous et donc, pour éviter de vous en mettre plein les doigts.

Comment s’essuyer avec du papier dans la nature ?

Maintenant que vous savez comment bien enterrer vos excréments, il n’est pas question de laisser votre papier à l’air libre.

Deux choix s’offrent alors à vous. Soit vous repartez avec votre papier usagé, ou soit, vous le mettez au-dessus de vos excréments et vous rebouchez ensuite le trou.

La première solution est bien évidemment celle que vous devez privilégier. Mais la seconde solution n’est pas non plus à bannir. Comme nous avons déjà eu l’occasion de vous le dire au début de l’article, le papier toilette prend en moyenne 2 à 3 semaines pour se décomposer.

Le but est toujours le même : ne pas laisser de trace !

Il va donc de soi de ne pas laisser des lingettes dans la nature. Ces dernières sont chimiques et ne se décomposent pas !

Les lecteurs de cet article ont également lu : Comment se laver dans la nature ?

Et pour les menstruations ?

De même que pour les lingettes, les serviettes hygiéniques, les tampons et autres ne se décomposent pas. C’est d’ailleurs pourquoi vous ne devez pas les jeter dans vos toilettes mais dans une poubelle.

Lorsque vous êtes dans la nature, c’est pareil. Emportez avec vous un petit sac-poubelle ou un sachet en plastique refermable à l’aide d’un zip.

Johanna et Gabriel de "Objectif vie en van"

Johanna et Gabriel

Nous sommes les fiers propriétaires d’Hermès, un Iveco 35-8 de 1996, et les conteurs d’aventures de la vie en van. Notre transition de la vie sédentaire à la vie nomade en van est née d’une soif de liberté géographique.

🌱 Notre mission sur « Objectif Vie en Van » ?
Éveiller l’inspiration et montrer que, grâce à l’audace, une vie hors des conventions est non seulement réalisable mais aussi profondément épanouissante.

📍 Notre leitmotiv ?
La vie nomade de vos rêves est plus accessible que vous ne le pensez.

🚀 Déjà, plus de 95 000 lecteurs par mois nous font confiance.
Rejoignez cette belle aventure!

Nos ebook

2.99 

3.99 

Ebook freelance en van : de l'idée à l'indépendance totale

4.99 

Ebook freelance en van : de l'idée à l'indépendance totale

2.50 

Pensée spécialement pour vous

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

Et apprenez en plus sur la vanlife !

Ce formulaire vous permet de recevoir nos conseils, inspirations et astuces réguliers sur la vie à bord d’un véhicule aménagé et nos offres de produits et services afin de vous aider à avancer dans ce domaine. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en un clic. En savoir plus (mentions légales).

2 Commentaires

  1. Pierre

    Le gros point positif : le châtaignier ne perd pas ses feuilles en hiver..
    Bonsoir, vous êtes surs ?…
    Amicalement,

    Réponse
    • Johanna & Gabriel

      Bonjour et merci pour cette remarque attentive !

      Vous avez absolument raison. Le châtaignier est effectivement un arbre à feuilles caduques et perd ses feuilles en hiver. Nous avons commis une erreur en écrivant le contraire, et nous vous remercions de nous l’avoir signalé.

      Encore une fois, merci 🙏

      Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Comment se laver dans la nature ? - Les Survivalistes - […] Lorsque vous n’avez pas de point d’eau à proximité et que vous ne voulez pas piocher dans vos réserves…
  2. Comment voyager responsable ? - PAGV - […] Et si jamais tu n’as pas le choix que de faire tes besoins dans la nature, il y a…
  3. 7 plantes comestibles et simples à reconnaître - Objectif vie en van - […] Les lecteurs de cet article ont également lu : Comment faire ses besoins dans la nature ? […]
  4. Comment se laver dans la nature ? - Les Survivalistes - […] Les lecteurs de cet article ont également lu : Comment faire ses besoins dans la nature ? […]
  5. Perdu dans la nature : les réflexes qui sauvent - Objectif vie en van - […] Les lecteurs de cet article ont également lu : Comment faire ses besoins dans la nature ? […]
  6. Faire du bivouac : les règles à connaître - Objectif vie en van - […] Les lecteurs de cet article ont également lu : Comment faire ses besoins dans la nature ? […]
  7. Conseils pour une installation de bivouac réussie - Objectif vie en van - […] Les lecteurs de cet article ont également lu : Comment faire ses besoins dans la nature ? […]
  8. ► Avantages et inconvénients de la vie en van - Objectif vie en van - […] Les lecteurs de cet article ont également lu : Comment faire ses besoins dans la nature ? […]

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement les indispensables pour un road trip réussi !

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest