Comment dépasser ses limites grâce au voyage et à la vanlife ?

par | Lifestyle

Bienvenue sur objectif-vie-en-van.com ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute recevoir nos conseils et nos inspirations gratuitement dans votre boite mail : cliquez ici pour recevoir gratuitement tous nos conseils ainsi que notre eBook « Vanlife Starter Pack » en bonus.

Nous pensons sincèrement que tout être vivant est destiné à évoluer. Pour cela, il doit transcender ses limites. Et justement, en tant qu’êtres humains, nous sommes conçus pour relever des défis et dépasser nos limites. 

Cependant, nous sommes éduqués dans des sociétés qui privilégient le contrôle et le prévisionnel. C’est pourquoi nous avons tant de mal à surmonter « facilement » les obstacles qui se dressent devant nous. 

En apprenant à nous écouter, en nous remettant en question et en répondant à nos désirs, nous sommes capables de choisir un axe de vie qui nous donne suffisamment de force pour dépasser nos limites.

Avec Johanna, en nous lançant dans la vanlife — dans un mode de vie dans lequel le voyage est omniprésent — nous devons constamment nous surpasser.

Dans cet article, nous allons tout d’abord vous expliquer pourquoi il est bon de vouloir dépasser ses frontières. Ensuite, nous verrons comment le voyage et plus particulièrement, la vanlife, nous aident à nous surpasser quotidiennement.

Enfin, nous vous donnerons quelques conseils afin que vous aussi, que ce soit par le voyage ou pas, vous puissiez dépasser vos propres limites.

Parce qu’en effet, vous pouvez grandir de plusieurs façons en tant qu’être humain. Voyager ne doit pas nécessairement être l’unique chemin pour y arriver. 

Pour nous, le projet « Objectif vie en van » et tout ce qui en découle est une source constante d’introspection, de reconnaissance de nos faiblesses et de nos forces. C’est ce qui nous permet de nous élever.

Prêt-e pour un voyage au plus profond de vous ? Alors, c’est parti !

ℹ️ Cet article participe à l’évènement « Comment dépasser ses limites » du blog Apprenti-Randonneur. Nous apprécions beaucoup ce blog et son article pour savoir lire une carte.

Pourquoi vouloir dépasser ses limites ?

La vie est courte et tout peut s’arrêter très vite.

C’est exactement pour cette phrase que nous pensons qu’il est important de dépasser ses limites. D’ailleurs il suffit de faire un tour sur ce site pour se rendre compte que la vie est trop courte pour la gaspiller.

Vous n’avez pas le temps de faire des choses pour lesquelles vous ne trouvez pas de sens. 

En fait, si vous ne sortez jamais de votre zone de confort, vous aurez l’impression de ne pas évoluer, d’avoir un vie « plate », de ne rien apprendre et surtout ; de passer à côté de ce qui est le plus essentiel pour vous.

Qu’on se mette bien d’accord, vous ne savez probablement pas ce qui est essentiel pour vous. C’est ok.

En fait nous ne le savons pas non plus. Mais une chose est sûre, en dépassant constamment vos limites, vous, vous apprendrez à mieux vous connaître et vous vous rapprochez de cette connaissance.

Le principal étant de faire de chaque seconde passée sur cette Terre un moment :

  • D’apprentissage ;
  • D’émotion ;
  • Ou d’expérience ;

Finalement, aller toujours plus loin revient à vivre en 100 à l’heure en direction d’une vie qui a du sens pour vous et qui vous fait vibrer. 

De même, se dépasser permet d’apprendre à mieux se connaître et à renforcer la confiance en soi. En effet, lorsque vous vous mettez au défi, vous en tirez une forme de bien-être et de satisfaction.

Homme qui dépasse ses limites en faisant la roue devant un lac de montagnes.

Comment le voyage et la vanlife nous aident à dépasser nos limites ?

Avec Johanna, nous avons choisi le voyage comme moyen de dépasser nos limites. Depuis que nous avons décidé de vivre en van pour une durée indéterminée, nous n’avons jamais cessé de grandir. 

On va vous expliquer pourquoi. Mais tout d’abord, si vous souhaitez savoir pourquoi nous avons décidé de vivre dans un camion aménagé, nous vous renvoyons vers cet article.

Le voyage augmente la tolérance à l’incertitude

De l’achat de notre fourgon aménagé à nos multiples voyages, nous avons constaté que la vanlife est un monde d’incertitudes :

  • Pannes mécaniques ;
  • Pannes dans l’aménagement ;
  • Trouver où dormir tous les soirs ;
  • Chercher des endroits pour se ravitailler en eau et pour faire sa vidange ;
  • Gérer son stock d’eau, d’électricité, de gaz, de nourriture, de carburant, etc. ;

Une chose est sûre, que ce soit pour quelques semaines ou pour une durée indéterminée, choisir ce mode de vie c’est se mettre en situation d’inconfort et c’est apprendre à ne rien prévoir.

Mais au fur et à mesure de nos expériences, nous avons appris qu’il est possible d’apprivoiser l’incertitude. Non pas pour prévoir le futur — ce n’est pas le but et ça ne doit pas l’être — mais pour accepter le fait que nous ne pouvons pas tout contrôler. 

En augmentant votre tolérance à l’incertitude, vous êtes plus enclin à dépasser vos limites puisque vous portez moins d’importance à ce qui n’est pas encore arrivé.

Le voyage aide à ça, mais pour augmenter votre tolérance à l’incertitude, vous pouvez également :

  • Prendre le temps de prendre du recul sur la situation ;
  • Ne pas mettre de GPS lorsque vous êtes en voiture ;
  • Moins planifier ;
  • Etc.

Le voyage favorise la réflexion

Il n’y a pas de limites à ce que vous pouvez accomplir, sauf les limites que vous placez sur votre propre réflexion.

Plus vous voyagez, plus vous vivez d’expériences. Plus vous vivez d’expériences, plus vous vous ouvrez au monde. Et plus vous vous ouvrez au monde, plus vous nourrissez votre réflexion.

C’est aussi simple que ça.

La réflexion, c’est ce qui vous permet de faire mieux que la dernière fois et donc, de dépasser vos limites.

On s’explique. Quand on a eu nos premières pannes avec notre van, nous ne savions pas d’où ça venait. C’était principalement cette méconnaissance qui nourrissait notre angoisse :

  • Combien d’argent ça va nous coûter ? ;
  • Est-ce que ça va mettre fin à l’aventure ? ;
  • Comment on va faire ? ;
  • Pourquoi ça tombe sur nous ? ;
  • Etc.

D’un autre côté, ça a aussi nourri notre expérience. Cette dernière fait que maintenant, quand on a une panne on arrive à l’identifier plus rapidement, on sait comment réagir et ce qu’il va falloir mettre en place pour la réparer.

En fait, on se sert de nos connaissances pour avancer. 

Sans le voyage, nous n’aurions pas la chance de vivre ces expériences. Pourtant ce sont ces dernières qui alimentent notre réflexion et qui nous permettent de grandir en allant toujours plus loin que la dernière fois.

Le voyage pour sortir de sa zone de confort

Chat dans sa zone de confort qui fait la sieste sur une table.

Ce qui est formidable avec le mode de vie que nous avons choisi d’adopter, c’est qu’il nous oblige à casser la routine et sortir de notre zone de confort.

On s’explique. La zone de confort est cette « bulle de vie » dans laquelle vous vous sentez en sécurité. Vous vous y sentez bien, mais il n’y a pas de challenge et vous ne pouvez pas évoluer.

En dehors de cette dernière, il y a la « zone de peur ». Vous êtes en dehors de votre zone de confort et vous avancez, mais le manque de confiance en vous vous force à revenir en arrière.

Si vous persistez, vous traverserez la « zone d’apprentissage ». C’est à partir de là qu’il commence à se passer des choses intéressantes :

  • Échecs ;
  • Réussites ;
  • Nouvelles compétences ;

En traversant la zone d’apprentissage, non seulement vous évoluez, mais en plus vous agrandissez votre zone de confort. 

Le voyage aide grandement à sortir de votre zone de confort. Il vous met dans l’insécurité, l’incertitude, etc. Au début c’est déroutant :

  • Vous ne connaissez pas les lieux ;
  • Vous ne connaissez personne ;
  • Peut-être même que les gens ne parlent pas la même langue que vous ;

Mais vous apprenez à vivre avec. Et plus le temps passe, plus vous vous habituez à ces changements. Félicitations, vous avez agrandi votre zone de confort !

7 conseils pour dépasser vos limites (et comment les appliquer)

Le voyage et la vanlife sont deux excellents moyens de dépasser vos limites. Mais il est vrai qu’il n’est pas toujours évident de faire le grand saut. Surtout quand la peur prend le dessus.

Depuis que nous développons notre projet de vie nomade (les réparations du van, les voyages, le blog, l’entreprise et un CDD en plus pour Johanna), nous nous dépassons continuellement.

Lorsque Nicolas nous a proposé de participer à son évènement inter blogueurs sur le thème du dépassement de soi, nous savions que nous pouvions vous transmettre quelque chose à ce sujet. 

En effet, depuis plus de 2 ans, le dépassement de soi fait partie intégrante de notre vie.

Il fallait juste qu’on sache comment on allait vous transmettre nos connaissances. Finalement, on s’est dit qu’on allait faire simple. C’est-à-dire, simplement vous donner nos conseils pour dépasser vos limites.

En voici 7 ! 

Conseil n° 1 : Croyez en vous

Homme qui nous pointe du doigt pour nous prouver qu'il croit en nous.

C’est très bateau. Et pourtant…

… Il arrive que nous soyons trop critiques envers nous-mêmes et que nous vivions avec des croyances limitantes :

  • « Je n’ai pas les capacités de faire ça » ;
  • « Je n’ai pas assez d’expérience » ;
  • « Il me manque du temps/de l’argent » ;
  • Etc.

En général, notre entourage tente aussi de nous décourager :

  • « Tu ne vas pas y arriver » ;
  • « Ce n’est pas pour toi » ;
  • « Il te manque du temps/de l’argent » ;

Toutes ces phrases ne sont pas dites par méchanceté, mais par amour.

Elles sont le fruit de croyances qui nous ont été enseignées principalement durant l’enfance.

Croire en soi : la théorie

Ces dernières dictent nos choix. Pourtant, chacun de nous a ses propres forces et son potentiel unique. Faites-vous confiance et explorez votre potentiel intérieur en faisant de nouvelles choses ou en faisant les choses différemment.

Quand on a passé notre permis, jamais on n’aurait pensé conduire un véhicule de 1996 de plus de 6 m de long et 2m90 de haut. Pourtant on l’a fait. 

De même, jamais on n’aurait pensé développer notre entreprise à peine 2 ans après le bac. Pourtant on l’a fait.

Bien évidemment, tout ça ne s’est pas fait en un jour. Il a fallu qu’on se rassure, qu’on expérimente, qu’on teste puis qu’on se lance pour de bon.

En fait, on a avancé étape par étape.

Croire en soi : la pratique

Et dans la pratique, ça donne quoi ? Pour croire en vous, vous devez augmenter l’estime que vous avez de vous-même. Cela peut être fait de plusieurs manières :

  • Prendre conscience de vos qualités (intelligent-e, fidèle, organisé-e, etc.) ;
  • Demander à vos amis de trouver une photo qui vous met le plus en valeur et leur demander pourquoi ;
  • Vous demander ce dont vous avez vraiment envie et besoin ;
  • Lister sur une feuille ou dans votre téléphone vos accomplissements (même les plus petits) ;
  • Vous forcer à sortir avec vos amis ou votre famille ;

Conseil n° 2 : avancez pas à pas pour dépasser vos limites

Petit garçon devant un escalier qui dépasse ses limites marche par marche.

N’ayez pas peur de vous fixer des objectifs élevés. Les limites sont vos pensées.

Croire en quelque chose et voir grand est le premier pas vers votre propre définition d’une vie intense.

Avancer par étapes : la théorie

Pour atteindre vos objectifs, ne vous mettez pas la pression et commencez par de petites étapes. 

Surtout, ne réfléchissez pas aux problèmes que ces petites étapes pourraient engendrer…

… Ils « pourraient » simplement arriver. Pour le moment, ces problèmes ne sont que le fruit de votre imagination. Et si vous imaginiez que tout se passe bien plutôt ?

Par exemple pour nous, lors de notre tout premier voyage en véhicule aménagé, trouver des spots pour passer la nuit en van sur lesquels il n’y avait personne nous faisait rêver, mais nous faisait également extrêmement peur ; « et si jamais il nous arrive quelque chose ? ».

On a donc commencé par dormir dans des aires de camping-car. Ensuite, on a dormi sur des spots où on était sûr de croiser du monde. Enfin, on a réussi à dormir en plein milieu de la nature sans aucune habitation à moins de 20 minutes en voiture.

La même chose quand on s’est décidé à développer le blog. Nous avons commencé par écrire 2 à 4 articles par mois. En quelques mois, nous avons développé nos capacités d’écriture alors nous avons augmenté la cadence ; nous sommes passés à la rédaction de plus de 2 articles par semaine, l’enregistrement d’un à deux podcasts par mois et la création de vidéos. 

Aujourd’hui, nous avons plus de 4 000 lecteurs mensuellement sur le blog. Et ce chiffre est en constante évolution.

Toutes les grandes choses commencent par de petites étapes réalistes, qui constituent la base pour vous préparer à de plus grandes étapes.

Avancer par étapes : la pratique

Et dans la pratique, ça donne quoi ? Avancer par étapes n’est pas un concept compliqué à comprendre. Il en va de même lorsqu’il est question de le mettre en pratique !

Dans un premier temps, éclatez votre projet (ou votre objectif) en plusieurs grandes étapes. 

Ensuite, prenez la première grande étape et éclatez-la en plusieurs autres petites. 

Enfin, parmi toutes ces petites étapes, que pouvez-vous faire en premier ? Que pouvez-vous faire en moins de 2 minutes ? 

Listez toutes les petites étapes que vous pouvez faire en moins de 2 minutes et faites-les. 

Vous vous rendrez vite compte que vous dépasserez vos limites sans même vous en rendre compte.

C’est la technique que nous utilisons lorsque nous sommes en période de rédactions d’articles et que la charge de travail nous paraît insurmontable.

Cela dit, le principal inconvénient c’est que lister toutes les étapes pour arriver à la fin d’un projet demande du temps. Mais c’est du temps qui est très vite rentabilisé 😉.

Conseil n° 3 : Trouvez quelqu’un qui peut vous aider à dépasser vos limites

Deux amis qui se tiennent la main pour se soutenir.

Trouver un « ange gardien » : la théorie

C’est l’une des étapes parmi les plus importantes et surtout, les plus puissantes pour dépasser vos limites. L’idée est de trouver quelqu’un qui croit en vous et en vos projets.

Ça peut être de la famille, des amis ou même de parfaits inconnus (qui deviendront des amis par la suite). Cette personne sera un peu comme votre « ange gardien ».

De notre côté, lorsque nous avons lancé le projet du blog « Objectif vie en van » et que nous avons acheté notre tout premier fourgon aménagé, nous avons pu compter sur le soutien de toute notre famille (parents, sœurs, frères, tantes, oncles, grands-parents, cousins, cousines, etc.) ainsi que sur le soutien de nos amis.

Ils comprennent plus ou moins ce qu’on fait et arrivent à nous remotiver même lorsqu’on est au plus bas et qu’on revendrait bien notre van (#pannes) ! 😜

C’est grâce à tout ce petit monde que petit à petit on arrive à faire un peu de mécanique, à développer le blog, à faire grandir l’entreprise et à nous développer.

Trouver un « ange gardien » : la pratique

Ne restez surtout pas dans votre coin. Si vous avez des projets, des convictions ou de gros objectifs de vie, commencez par en parler autour de vous.

Certaines personnes ne vont pas comprendre, d’autres vont vous dire que ce n’est pas bien. C’est normal. Dans le lot de personnes à qui vous allez parler de vos projets, trouvez-en qui vont vous soutenir.

L’idéal est de trouver une personne qui a plus ou moins le même projet que vous. Elle saura ainsi exactement quoi vous dire pour vous faire avancer et vous aider à dépasser vos limites.

Par exemple, pour nous aider à développer le blog, nous en avons parlé à notre famille. Ils ont un œil « externe » sur ce qu’il se passe.

Mais ce n’est pas tout. En effet, nous faisons également partie d’un groupe de blogueurs qui ont un œil un peu plus « interne » et qui nous aident à savoir quoi faire, quand le faire et pourquoi le faire. 

Avoir plusieurs anges gardiens vous permet d’avoir plusieurs visions et donc, plusieurs conseils quant à vos objectifs. Pour dépasser vos limites, c’est royal !

Conseil n° 4 : Écoutez votre petite voix, votre instinct et sautez dans le vide

Homme qui saute dans le vide pour dépasser ses limites.

Vous devez faire confiance à votre instinct : tout va fonctionner.

Écouter la petite voix : la théorie

Comme nous l’avons évoqué en début d’article, l’être humain a été éduqué de telle sorte à favoriser le contrôle à l’incertitude. 

Cependant, nous ne pouvons pas tout contrôler dans notre vie.

Vous pouvez contrôler votre esprit, votre corps, vos émotions, ce que vous mangez, ce que vous buvez, ce que vous faites, où vous travaillez, avec qui vous parlez, etc., mais il y a aussi des facteurs externes qui rendent la vie plus complexe et en même temps, plus intéressante.

Ces facteurs peuvent générer du stress et peuvent vous forcer à ne pas agir. Mais souvenez-vous ; si vous n’agissez pas, vous n’évoluez pas.

Par exemple, si nous n’avions pas agi, nous n’aurions jamais traversé la France sur un coup de tête pour aller acheter un van et réaliser l’un de nos rêves : vivre en fourgon aménagé

De la même manière, si nous n’avions pas agi, nous n’aurions pas d’entreprise.

Arrêtez de réfléchir. Mettez votre cerveau en « mode avion » pendant quelques secondes, sautez dans le vide, rallumez votre cerveau.

Écouter la petite voix : la pratique

Ce que nous aimons faire c’est nous lancer des défis rapides et efficaces. L’objectif est de les effectuer sur le champ. Par exemple :

  • Envoyer une réponse positive à un mail de demande de réalisation d’une application mobile ;
  • Mettre ses baskets pour aller au sport ;
  • Appeler un proche ;
  • Etc.

L’idée est de trouver de petites actions rapides (moins de 2 minutes) qui peuvent engendrer de grands changements. Ou en tout cas, des défis qui vont ensuite déclencher un système d’engrenages et vous faire avancer. 

Agissez vite et laissez la vie se charger du reste.

Finalement, c’est un peu le même principe que notre conseil n° 2 (avancez pas à pas pour dépasser vos limites) : vous déterminez la plus petite tâche possible en rapport avec votre objectif final et vous avancez. 

C’est exactement ce que nous avons fait le jour où nous sommes tombés sur l’annonce d’Hermès notre fourgon aménagé. En effet, nous nous sommes posé la question suivante : « Allons-nous, oui ou non, traverser la France ce soir pour aller visiter le van ? ».

La seule action qu’attendait cette question, c’était une réponse positive ou négative. Rien de plus. Mais c’est elle qui a déterminé toute la suite de notre aventure.

Agissez le plus vite possible afin d’éviter que la raison ne prenne le dessus. Une fois que vous avez sauté dans le vide, vous ne pouvez plus faire machine arrière. 

Conseil n° 5 : Inspirez-vous des autres

Quels que soient vos objectifs, il y en a probablement d’autres qui les ont eus et ont réussi à les atteindre avant vous.

Regardez-les pour trouver des indices sur ce qu’ils ont fait pour repousser leurs limites et pour les emmener sur la voie du succès. Vous trouverez probablement beaucoup d’informations intéressantes en examinant leur parcours.

Conseil n° 6 : Visitez de nouvelles choses et parlez à des inconnus

Femme qui visite une nouvelle ville pour dépasser ses limites.

N’ayez pas peur de parler aux gens dans la rue, au bureau ou dans le métro. 

Pour reprendre l’exemple du voyage, allez dans de nouveaux endroits où vous pourrez rencontrer différentes personnes de différentes cultures ou expertises.

Plus vous explorerez les autres et des lieux inconnus, plus vous explorerez une nouvelle partie de vous-même.

Avec Johanna, nous avons énormément de mal à aller vers les autres. Ainsi, lors d’un précédent road trip en voiture aménagée, nous avons développé une stratégie ; nous rendre accessibles.

Se rendre accessible, c’est accepter que les gens viennent à vous. C’est le fait de se mettre dans des circonstances qui font que les gens viennent vous parler.

Pour nous, il suffisait simplement d’attiser la curiosité des passants : on installait l’aménagement de notre voiture dans des endroits où il y avait encore du monde. Les personnes qui étaient intriguées venaient naturellement nous parler.

Et c’est comme ça que nous avons fait de très belles rencontres.

Conseil n° 7 : Faites toujours le meilleur de vous-même

Une fois que vous avez fait le choix de vous lancer, donnez-vous à fond. Repoussez vos limites. 

Ainsi, même en cas d’échec vous ne pourrez pas le regretter.

Si jamais vous doutez de vous :

  • Prenez conscience du chemin parcouru ;
  • Dressez une liste de tout ce que vous avez appris ;
  • Demandez conseil à vos anges gardiens ;
  • Dépassez-vous ! ;

Ne vous mettez pas en danger !

Homme qui se met en danger en voulant dépasser ses limites.

Vouloir dépasser ses limites est une excellente bonne chose pour vous aider à vivre la vie qui vous fait vibrer. Cela dit, vous ne devez pas non plus vous mettre en danger.

Si quelque chose vous fait extrêmement peur, que vous ne vous en sentez pas capable et que vous savez que ça pourrait mettre en péril votre vie, votre sécurité financière ou vos relations personnelles ; abstenez-vous !

Il vaut mieux avancer étape par étape plutôt que de faire virer une expérience aux cauchemars. 

Par exemple, si comme nous, l’un de vos rêves est d’acheter un fourgon aménagé pour y vivre déterminez d’abord si vous pouvez vous le permettre. En utilisant notre calculateur de budget de la vie en van par exemple.

Nous espérons qu’avec cet article et plus particulièrement, avec nos conseils, vous arriverez à dépasser vos limites.

Nous vous avons expliqué que dépasser ses limites est important pour vivre une vie qui vous fait vibrer à 100 à l’heure, pour mieux vous connaître, renforcer le sentiment de confiance en soi et pour vous procurer un sentiment de bien-être.

Ensuite, nous avons vu que le voyage augmente la tolérance à l’incertitude, qu’il favorise la réflexion et que le voyage permet de sortir de sa zone de confort.

Enfin, nous vous avons dévoilé nos 7 conseils pour dépasser vos limites :

  • Croyez en vous ;
  • Avancez pas à pas ;
  • Trouvez un « ange gardien » ;
  • Ecoutez votre petite voix ;
  • Inspirez-vous des autres ;
  • Visitez de nouvelles choses et parlez à des inconnus ;
  • Faites toujours le meilleur de vous-même ;

Maintenant, il ne vous reste plus qu’à appliquer tous ces conseils !

Si vous souhaitez en savoir plus sur la vie en van, le minimalisme et le nomadisme numérique, nous vous invitons à rejoindre notre newsletter « La lettre libre ». Nous vous enverrons un email une à deux fois par semaine pour vous inspirer !

Pour nous rejoindrez, remplissez simplement le formulaire ci-dessous 👇

Prêt à changer de vie ?

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque semaine nos derniers articles de blog par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité.

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désinscription ou en nous contactant à l’adresse contact@objectif-vie-en-van.com.

1 Commentaire

  1. Nicolas ROZALSKI

    Merci beaucoup pour cette participation ! 🙂

    Super article très bien ficelé et hyper complet !

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Recevez gratuitement nos emails maison

You have Successfully Subscribed!

Recevez gratuitement les indispensables pour un road trip réussi !

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest