Nouveau : Essayez notre simulateur d’autonomie électrique ! ⚡

×

Comprendre et gérer les ponts thermiques dans votre fourgon aménagé : Le guide complet

par | Avr 18, 2023 | Aménagement

Bienvenue sur objectif-vie-en-van.com ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute recevoir nos conseils et nos inspirations gratuitement dans votre boite mail : cliquez ici pour recevoir gratuitement tous nos conseils ainsi que notre eBook « Vanlife Starter Pack » en bonus.

Les ponts thermiques dans un fourgon aménagé peuvent nuire à votre confort et à votre autonomie énergétique.

Quand on sait que l’efficacité énergétique est essentielle pour un mode de vie nomade durable, il devient crucial de gérer ces problèmes d’isolation. Ne serait-ce que pour profiter au mieux de votre autonomie et de votre voyage en général.

Dans Hermès, nous avons également un soucis de ponts thermiques. C’est pour cette raison que nous avons décidé de rédiger cet article.

💡 Nous l’avons acheté déjà aménagé par les anciens propriétaires en 2021. Il se trouve qu’il y a eu quelques erreurs dans l’aménagement.

A la fin de ce petit guide, vous comprendrez mieux (on l’espère) l’enjeu derrière les ponts thermiques et leur impact sur l’efficacité énergétique de votre véhicule.

Vous saurez également comment identifier ces zones problématiques pour éviter les déperditions de chaleur et économiser de l’énergie.

Nous allons tenter de vous donner un maximum de conseils sur :

  • Les matériaux à privilégier ;
  • Et les techniques d’isolation adaptés pour prévenir les ponts thermiques.

Nous allons également comparer différents matériaux isolants, comme la laine de verre, la mousse polyuréthane et les panneaux isolants rigides.

Vous saurez ainsi quel isolant convient le mieux à votre fourgon !

Nous aborderons également quelques étapes pour traiter les ponts thermiques existants.

Notamment, nous allons apprendre ensemble à :

  • Evaluer l’isolation actuelle de votre fourgon ;
  • Combler les espaces vides ;
  • Et ajouter de l’isolant supplémentaire aux zones problématiques.

Pour conclure, nous répondrons aux questions fréquentes concernant les ponts thermiques et l’isolation de fourgons.

Vous pourrez ainsi faire des choix éclairés et améliorer l’efficacité énergétique de votre véhicule.

Ponts thermiques dans les fourgons : Enjeux et importance pour votre confort

Ponts thermiques dans les fourgons : Enjeux et importance pour votre confort

C’est quoi, un pont thermique ?

Pour faire simple, un pont thermique est un endroit où la chaleur s’échappe plus facilement de votre véhicule.

Cela arrive quand des matériaux conducteurs de chaleur, comme le métal, sont en contact direct.

💡 Imaginez une poêle chaude posée sur un plan de travail en métal : la chaleur se propage rapidement là où la poêle touche le plan de travail.

Dans un fourgon, c’est similaire : la chaleur s’échappe plus vite à travers les zones où les matériaux conducteurs se rencontrent.

La chaleur voudra toujours aller là où il fait plus frais.

En cas de température extérieure basse, la zone concernée va subir une chute de température.

Impacts des ponts thermiques sur le confort et l’économie d’énergie

Les ponts thermiques ont plusieurs conséquences sur votre fourgon aménagé :

  1. Confort réduit : L’échappement de chaleur entraîne une perte de confort à l’intérieur de votre véhicule. Surtout lors des nuits froides ou des journées chaudes.
  2. Efficacité énergétique réduite : Les déperditions de chaleur augmentent la consommation d’énergie pour maintenir une température agréable à l’intérieur du véhicule. De ce fait, vous réduisez votre autonomie énergétique.
  3. Condensation et humidité : Les ponts thermiques favorisent la formation de condensation, pouvant mener à des problèmes d’humidité et de moisissure dans le fourgon.

C’est pour toutes ces raisons qu’il est important de comprendre et de traiter les ponts thermiques de votre camion.

Repérer les ponts thermiques : où chercher et comment les détecter ?

Repérer les ponts thermiques : où chercher et comment les détecter ?

Zones à risques dans un véhicule aménagé

Les ponts thermiques se trouvent souvent dans les zones suivantes de votre fourgon aménagé :

  • Parois et plancher : Les jonctions entre les parois et le plancher sont des points de fuite de chaleur typiques.
  • Coins et angles : Les coins et angles du véhicule, où plusieurs parois se rencontrent, sont des sources fréquentes de ponts thermiques.
  • Fenêtres et portes : Les cadres de fenêtres et de portes sont souvent mal isolés, entraînant des déperditions de chaleur.
  • Passages de câbles et tuyaux : Les ouvertures pour les câbles électriques et les tuyaux de gaz ou d’eau créent des points de fuite de chaleur.

Comment repérer un pont thermique ?

Homme qui cherche un pont thermique avec une caméra thermique dans un fourgon aménagé

Il y a plusieurs méthodes pour réussir à les repérer :

  • Caméra thermique : Une caméra thermique détecte les variations de température et permet de visualiser les zones où la chaleur s’échappe. L’inconvénient, c’est qu’un tel outil coûte relativement cher.
  • Test de la main : En touchant les surfaces intérieures du véhicule lorsqu’il fait froid dehors, vous pouvez sentir les zones plus froides qui correspondent aux ponts thermiques. Bien entendu, ça reste moins fiable la caméra thermique.
  • Observation de la condensation : Les zones où la condensation se forme sont souvent des points de ponts thermiques. Prenez note de ces zones pour les traiter en priorité.

💡 Pour provoquer la condensation dans un fourgon aménagé afin de détecter les ponts thermiques, suivez ces étapes :

  1. Fermez toutes les ouvertures, portes et fenêtres du fourgon pour empêcher l’air extérieur d’entrer.
  2. Augmentez l’humidité intérieure en faisant bouillir de l’eau ou en utilisant un humidificateur. Vous pouvez également créer de la vapeur en prenant une douche chaude si votre fourgon dispose d’une salle de bains.
  3. Chauffez l’intérieur du véhicule à une température plus élevée que celle à l’extérieur, en utilisant un chauffage d’appoint si nécessaire.
  4. Laissez l’humidité et la chaleur s’accumuler pendant un certain temps (au moins 30 minutes à 1 heure).
  5. Observez les zones où la condensation se forme sur les surfaces intérieures du fourgon. Ces zones sont probablement des points de ponts thermiques où la chaleur s’échappe plus facilement.

N’oubliez pas de bien ventiler votre fourgon après l’expérience pour éviter les problèmes d’humidité ou de moisissure.

La technique de faire bouillir de l’eau fonctionne. Notez qu’il est normal d’avoir de la condensation lorsque vous faites bouillir de l’eau ou créez de la vapeur à l’intérieur du fourgon.

Cependant, si la condensation se forme principalement autour de certaines zones spécifiques, cela peut indiquer un problème de pont thermique.

Bien entendu, pour confirmer l’existence d’un pont thermique (pour être sûr à 100%), vous devrez utiliser une caméra thermique.

Comment traiter un pont thermique ?

Ponts thermqiues fourgon aménagé

Maintenant que vous avez évalué l’isolation existante et que vous avez inspecté les parois, le plancher et le plafond, il est temps de régler le problème.

Cela dit, gardez à l’esprit que ces travaux sont assez délicats.

Par définition, votre fourgon aménagé a une multitude de ponts thermiques. En effet, votre véhicule à des longerons creux. Vous devez donc commencer votre traitement par là.

Etape 1 : Isoler les longerons de votre fourgon aménagé

Isoler les longerons d’un fourgon aménagé peut être difficile en raison de leur accès limité. Voici les meilleures pratiques et matériaux pour y parvenir :

💡Utiliser de la mousse expansive : La mousse expansive, est une solution idéale pour isoler les longerons. C’est la meilleure solution que nous avons trouvé pour le moment. Elle épouse parfaitement la forme des espaces vides et offre une isolation efficace contre les ponts thermiques.

Voici les étapes à suivre pour isoler les longerons de votre fourgon aménagé :

  1. Nettoyez les longerons : Assurez-vous que les longerons sont propres et exempts de poussière, de saleté ou de graisse. Cela permettra à la mousse expansive d’adhérer correctement.
  2. Protégez les surfaces adjacentes : Couvrez les surfaces adjacentes avec du ruban adhésif de masquage pour éviter que la mousse expansive ne s’étale sur les zones indésirables.
  3. Appliquez la mousse expansive : Utilisez un pistolet applicateur pour injecter la mousse expansive dans les longerons. Veillez à ne pas trop remplir les cavités, car la mousse se dilate en séchant.
  4. Laissez la mousse sécher : Suivez les instructions du fabricant pour le temps de séchage. Une fois la mousse sèche, elle formera une barrière isolante solide et efficace.
  5. Coupez l’excédent de mousse : Utilisez un cutter pour enlever l’excédent de mousse qui dépasse des longerons. Soyez prudent et prenez votre temps pour éviter d’endommager les surfaces adjacentes.
  6. Finitions : Si nécessaire, recouvrez les zones isolées avec des panneaux ou des revêtements pour protéger l’isolation et donner un aspect propre et fini à l’intérieur de votre fourgon.

Etape 2 : Ajout de panneaux isolants pour renforcer l’isolation existante (sur les ponts thermiques, notamment)

Si vous pouvez accéder à la zone affectée par les ponts thermiques, voici comment renforcer l’isolation existante avec des panneaux isolants, tels que le liège :

💡 Choisir des panneaux isolants : Optez pour des panneaux isolants adaptés à votre situation, comme ce liège, qui offre une bonne isolation et est facile à manipuler.

Voici les étapes à suivre pour ajouter des panneaux isolants dans votre fourgon aménagé :

  1. Mesurez la zone à isoler : Prenez les dimensions de la zone où vous souhaitez ajouter des panneaux isolants pour renforcer l’isolation existante.
  2. Découpez les panneaux isolants : À l’aide d’un cutter ou d’une scie, découpez les panneaux isolants selon les dimensions mesurées précédemment.
  3. Nettoyez la surface : Assurez-vous que la surface sur laquelle vous allez poser les panneaux isolants est propre et exempte de poussière, de saleté ou de graisse.
  4. Appliquez ensuite une colle : Utilisez une colle spécifique pour liège (comme celle-ci, mais vous en trouverez aussi facilement dans n’importe quel magasin) pour coller les panneaux sur la surface à isoler.
  5. Posez les panneaux isolants : Appuyez fermement les panneaux isolants sur la surface en veillant à les ajuster correctement et à éliminer les bulles d’air.
  6. Laissez sécher : Suivez les instructions du fabricant pour le temps de séchage de l’adhésif.
  7. Finitions : Si nécessaire, recouvrez les panneaux isolants avec des revêtements ou des panneaux pour protéger l’isolation et donner un aspect propre et fini à l’intérieur de votre fourgon.

Etape 3 : Optimiser la ventilation sans créer de nouvelles aérations

Si votre fourgon aménagé est déjà homologué VASP et qu’il n’est pas possible de créer de nouvelles aérations, voici quelques astuces pour améliorer la ventilation :

  • Ouvrez les fenêtres et les portes régulièrement : Créez une circulation d’air naturelle en ouvrant régulièrement les fenêtres et les portes, surtout lors de la cuisson ou après une douche.
  • Absorbeurs d’humidité : Utilisez des absorbeurs d’humidité pour réduire l’humidité ambiante et minimiser la condensation.

Choisissez les meilleurs matériaux d’isolation pour lutter contre les ponts thermiques

Pour choisir le matériau d’isolation idéal pour votre fourgon, considérez les critères suivants :

  • Efficacité thermique : Optez pour un isolant ayant une faible conductivité thermique pour minimiser les ponts thermiques.
  • Résistance à l’humidité : Choisissez un matériau résistant à l’humidité pour éviter les problèmes de moisissure et de dégradation.
  • Coût et installation : Comparez les coûts et la facilité d’installation pour déterminer le matériau le plus adapté à votre budget et à vos compétences.

En choisissant le bon matériau d’isolation, vous préviendrez les ponts thermiques et améliorerez le confort et l’autonomie énergétique de votre fourgon aménagé.

Comparatif détaillé de quelques matériaux d’isolation

Voici un tableau comparatif détaillé des isolants les plus populaires pour les fourgons aménagés :

MatériauConductivité thermique (W/m·K)Résistance à l’humiditéFacilité d’installationCoûtAvantagesInconvénients
Armaflex AF Auto adhésif0,033 – 0,038ÉlevéeFacileÉlevéExcellente isolation thermique, résistant à l’humidité, facile à poserCoûteux, moins écologique que d’autres matériaux
Mousse polyuréthane0,023 – 0,028MoyenneFacileMoyenExcellente isolation thermique, étancheSensible à l’humidité (donc pas vraiment adapté aux fourgons), moins écologique que d’autres matériaux
Laine de verre0,032 – 0,040MoyenneFacileFaibleBonne isolation thermique, peu coûteuseSensible à l’humidité, irritant lors de l’installation
Laine de bois0,038 – 0,043ÉlevéeFacileMoyenÉcologique, résistante à l’humiditéMoins flexible que d’autres isolants
Fibre de bois0,038 – 0,043ÉlevéeMoyenneMoyenÉcologique, bonne isolation acoustiqueInstallation plus complexe que les panneaux
Panneaux isolants rigides0,022 – 0,028FaibleFacileMoyenExcellente isolation thermique, résistance mécaniqueSensible à l’humidité, moins écologique que d’autres matériaux
Liège projeté0,045 – 0,055ÉlevéeMoyenne à difficileMoyen à élevéÉcologique, s’adapte à toutes les surfacesMoins efficace que le liège en panneaux, installation complexe

FAQ : Tout savoir sur les ponts thermiques et l’isolation des fourgons aménagés

Épaisseur d’isolant idéale : quel choix pour mon fourgon ?

L’épaisseur d’isolant dépend de vos besoins, de l’isolant et du climat. En général, 19 à 60 mm d’épaisseur offre un bon compromis entre performance et gain de place.

Pourquoi dois-je isoler mon fourgon ?

Isoler un fourgon est crucial pour plusieurs raisons. Tout d’abord, cela maintient une température stable à l’intérieur, assurant ainsi un confort accru durant les saisons chaudes et froides. Ensuite, une bonne isolation prévient les problèmes d’humidité contribuant à la longévité du fourgon (permettant d’éviter la rouille).

Signes de problèmes de ponts thermiques : comment les détecter dans mon fourgon ?

Les signes incluent condensation excessive, zones froides sur les parois, moisissures et une augmentation de la consommation de chauffage (si vous en avez un, ça va de soi).

Matériau isolant : comment faire le bon choix pour mon fourgon ?

Choisissez un isolant en fonction de votre budget, des performances thermiques souhaitées et de vos préférences écologiques. Comparez les matériaux et consultez les avis d’autres utilisateurs.
Vous pouvez utiliser notre tableau pour vous aider.

Isolants naturels comme le liège ou la laine de mouton : sont-ils efficaces pour mon fourgon ?

Oui, les isolants naturels comme le liège et la laine de mouton sont efficaces et offrent une bonne isolation thermique. Ils sont également écologiques et durable.


Et voilà, vous en savez à présent un peu plus sur les ponts thermiques de votre fourgon. Maintenant, à vous de jouer !

Et si vous pensez qu’il manque des informations à cet article, n’hésitez pas à nous le faire savoir grâce à l’espace commentaires ci-dessous et/ou par email. 😜

A bientôt,
Johanna et Gabriel 🚐

Pensée spécialement pour vous

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

Et apprenez en plus sur la vanlife !

Ce formulaire vous permet de recevoir nos conseils, inspirations et astuces réguliers sur la vie à bord d’un véhicule aménagé et nos offres de produits et services afin de vous aider à avancer dans ce domaine. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en un clic. En savoir plus (mentions légales).

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement les indispensables pour un road trip réussi !

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest